Le Lac Majeur en 5 jours : notre programme de visite

Des jardins botaniques, des villas, les îles Borromées, les petites villes balnéaires de Verbania, Stresa, Baveno : c’est notre programme pour 5 jours au Lac Majeur en Italie.

Le lac Majeur est situé à cheval sur la frontière suisse et italienne. Il fait partie des 3 Grands Lacs italiens avec le lac de Come et le Lac de Garde. La région des lacs italiens compte aussi des lacs plus « petits », comme le lac d’Orta, ou la lac de Lugano.

Ces lacs alpins sont entourés de montagnes, mais le climat est très doux. Du coup, une flore très riche caractérise les rives du lac Majeur. Il est très réputé pour l’explosion de couleurs lors de la floraison des rhododendrons.

Quand partir au Lac Majeur ?

Floraison au Lac Majeur

La floraison au lac majeur : une des meilleures période pour visiter

La meilleure période pour aller au Lac Majeur se situe sur la 2e partie du mois d’avril à début mai, au moment de la floraison des rhododendrons, des azalées et des camélias. C’est vraiment spectaculaire ! Par contre, question météo c’est assez aléatoire. Il peut faire très beau et déjà chaud (autour de 20°c), et il peut tomber des trombes d’eau. Nous, on a eu les deux ! On est arrivés sous une pluie diluvienne. En altitude, la neige n’était pas loin. D’ailleurs, les sommets alpins autour du Lac Majeur étaient tout blancs. Et puis, on a eu de belles journées ou la petite robe et il gelato étaient de rigueur. On a même réussi à choper des coups de soleil (attention à la réverbération sur le lac). Donc prévoyez des vêtements pour le chaud et le froid. Les montagnes sont toutes proches et le soir il peut faire frais, même après une belle journée.

Bien entendu en juillet-août, il faudra composer avec la foule estivale. Selon notre habitude, nous vous conseillons donc plutôt le printemps pour visiter les rives du Lac Majeur.

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous conseiller des endroits que nous n’avons pas tous testés : nous sommes partis pour la première fois à 3, avec Maxime, notre bébé de 10 mois. Le programme sur le papier a du être adapté à notre bébé et à son rythme. Mais, tout ce qu’on avait prévu dans le programme aurait pu facilement être fait dans le temps imparti, si nous avions été deux adultes. D’autre part, même si on n’a pas eu l’occasion de tout voir, on sait de source sûre et vérifiée que ce programme, il déchire !

Jour 1 au Lac Majeur : Verbania et les jardins de la villa Taranto

Matin :

Lac Majeur : visite de la Villa Taranto et de ses jardins

Les jardins de la Villa Taranto

Arrivés en fin de journée à Verbania, notre première soirée s’est passée exclusivement dans notre appartement. C’est le lundi matin, par un beau rayon de soleil, que nous partons faire les courses (pas glamour, mais nécessaire) puis faire une balade au bord du Lac Majeur à Verbania. Verbania est un des plus importantes localités au bord du Lac Majeur, et regroupe les communes de Suna, Palanza et Intra. Pour cette balade matinale, nous longeons les rives du Lac Majeur à Palanza. Pour trouver une place gratuite, nous avons dû aller assez loin vers l’Est, mais la balade est sympa, et longe de jolies villas. Nous croisons pas mal de poussettes aussi. A l’office de tourisme de Palanza, nous récupérons les horaires de bateau pour les Iles Borromées.

Après midi : direction la villa Taranto à Verbania. La villa, en fait, on ne l’a pas vue : ici l’attraction principale, ce sont les 16 ha de jardins créés à franc de colline par l’écossais MacEacharn. Un très beau parc qu’on a visité à moitié sous la pluie, mais la visite en valait la peine !

Jour 2 au Lac Majeur : Les rives du lac : Baveno, Stresa, Arona

Lac Majeur : Arona, jour de marché

Arona, jour de marché

Matin :

Le mardi, c’est le marché à Arona, au sud du Lac Majeur. Il fait très beau, donc, on décide de longer la rive du lac Majeur du Nord vers le Sud. En chemin, nous sommes sensés visiter Baveno, Stresa avec la villa Pallavicino, et enfin, Arona. Ca c’est la théorie. La vérité, c’est que la route au bord du lac tournicote pas mal et que la vitesse est partout limitée à 50 à l’heure : bref, on se traine comme des limaces. Maxime n’est pas très cool, et le trajet se transforme en cauchemar.

A Arona, le marché se tient le long du Lac Majeur, mais là commence la galère pour trouver à se garer (et ce n’est que le mois d’avril !). Nous devrons aller très loin dans une zone résidentielle au bord du lac Majeur pour trouver une place. En arrivant au marché, petite déception : il est grand, mais pas très intéressant. Les stands d’artisanat ne sont pas très nombreux ou alors tout est Made in China. Nous poursuivons par une balade dans la vieille ville d’Arona qui est assez sympa, mais tout est fermé (c’est entre midi et 2).

Maxime étant complètement KO, le programme de la journée est zappé pour un retour vers Verbania (et le dodo). Toutefois, en chemin, nous avons admiré quelques très belles vues sur les iles Borromées avec en toiles de fond les Alpes enneigées, et la forteresse d’Angera, très imposante, de l’autre côté du Lac Majeur. Pour une belle lumière sur les îles Borromées, privilégiez plutôt l’après midi et le soleil couchant que le matin.

NB : l’adresse d’un bon resto nous a été glissé au creux de l’oreille par la dame de l’office de tourisme (on n’a pu le tester) : l’Osteria d’Asti. L’emplacement n’est pas chouettos, mais la salle avait l’air pleine de gens de coin, et c’est toujours un signe. La dame de l’office de tourisme nous a dit : bon, local et typique, pas cher. Tout ce qu’on aime !

Osteria d’Asti
‪Via Milano 8/A, Arona, Italia

Jour 3 au Lac Majeur : Les îles Borromées

Matin :

Le matin a été consacré à faire des courses au supermarché Ipercoop à Gravellona Toce, au centre commercial Le Isole (bientôt un article sur le shopping au Lac Majeur).

Après midi :

lac Majeur : l'Ile des Pêcheurs

Les iles Borromées : l’ile des Pêcheurs

Après la (courte) sieste de bébé Maxime, nous décidons d’aller visiter les îles Borromées. Elles sont 3 : l’Isola Madre avec ses jardins, l’Isola Superiore ou l’île des pêcheurs où se trouvent tous les restos, et l’Isola Bella avec son palais et son jardin. Nous avions choisi de ne faire qu’une île, l’Isola Madre, pour ses jardins et ses animaux. Bien sûr, à la billetterie des ferries, on a pris des billets pour l’Isola Bella, c’est çà dire, la plus loin depuis Verbania !

Nous avons fait presque 45 min de bateau pour atteindre l’Isola Bella depuis Verbania. Mais, c’est la meilleure façon de découvrir les rives du lac Majeur. Depuis le bateau, on a une très belle vue sur les villas et les jardins accrochés aux rives du lac. Sur l’Isola Bella, nous nous sommes contenté de nous promener aux abords du palais. De retour à Verbania, on a mangé la meilleure glace de notre séjour dans la vieille ville.

Jour 4 au Lac Majeur : Laveno et Santa Catarina del Sasso

Ce jour de programme n’a pas été réalisé à cause du manque de temps et de notre bébé-tornade.

Matin :

Nous étions sensées prendre le bateau à Intra et traverser le lac Majeur avec la voiture pour rejoindre la ville de Laveno. Après une balade dans la vieille ville, nous devions aller visiter le célèbre ermitage de Santa Caterina del Sasso. Même si il faut descendre 240 marches pour atteindre l’ermitage, il est accessible par ascenseur pour les poussettes et fauteuils roulants (0,50 euros par personne). C’est un des seuls sites gratuits de la région, mais les dons sont appréciés.

Jour 5 au Lac Majeur : Le Lac d’Orta

Matin :

Le lac d'Orta

Autour du lac d’Orta

Encore une fois le matin a été consacré à la sieste et aux courses.

Après midi : nous partons pour Orta San Guilio, au bord du Lac d’Orta, un « petit » lac à l’Est du lac Majeur. Là encore, il faut être patient en voiture car c’est limité presque partout à 50 km /h. Pour atteindre le parking, Orta San Guilio d’Orta, nous nous a fallu 1h depuis Verbania. Après avoir payé notre dû au parcmètre (2 euro de l’heure : bobo), nous descendons vers le petit bourg vraiment mignon. Nous passons 2 heures à arpenter les charmantes ruelles aux façades décrépies. Si nous étions partis dès le matin, nous aurions pu avoir une meilleure lumière pour photographier l’île en face d’Orta San Guilio, et surtout pour la visiter. Et si vous êtes encore d’attaque après tout ça, pourquoi ne pas monter au Sacro Monte di Orta, qui domine le village. En 20 étapes, vous atteindrez le sommet en visitant les chapelles ornée de fresques inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Les rives du lac Majeur en voiture

Lac Majeur : Les rives du lac en voiture

Les rives du Lac Majeur en voiture

Autant vous le dire tout de suite, les rives du lac Majeur sont très urbanisées, donc partout c’est limité à 50km/h et même si vous n’êtes pas derrière un car de touristes, vous n’aurez pas l’impression d’avancer bien vite. Ca vous donnera le temps d’apprécier le paysage… ou pas.  La route retiendra quand même pas mal votre attention : ça tournicote, et même si on a constaté que les italiens ont considérablement amélioré leur conduite (plus que les français ça c’et sûr !), il n’est pas exclu que parfois, vous ayez chaud aux fesses. Donc, ne négligez pas les temps de parcours, et gardez votre calme au volant.

Personnellement j’ai trouvé que la plus belle rive à faire en voiture se situe entre Verbania et Locarno, dans le sens Sud-Nord. C’est mois chicos que du côté de Stresa, et dans ce sens, on peut plus facilement s’arrêter aux quelques parking aménagés le long de la route (pas obligés de couper la route). Il y a quelques très jolis point de vue sur les toits des villages dominé par d’élégants clochers, sur fond de montagnes se perdant dans le lac. Les plus belles vues, on les a appréciées sur la route du retour, juste avant l’orage. Il y avait une ambiance de fin de monde, et le lac avait la couleur de l’étain. Malheureusement, on n’a pas pu s’arrêter pour prendre de photos.

Bien sûr, du côté de Stresa vous aurez de très belles vues sur les îles Borromées : préférez le soir pour photographier les iles. De ce côté, chaque localité possède de grands hôtels en « front de lac », tous plus impressionnants les uns que les autres. Ambiance très « belle époque ».

5 Responses to Le Lac Majeur en 5 jours : notre programme de visite

  1. Ombrie 10 août 2016 at 14 h 37 min #

    franchement, on s’en fiche de savoir où vous avez fait vos courses, si votre gosse ou votre mari a été pénible…et la vitesse sur les routes….
    on voit tout de suite que vous n’êtes pas habitués à l’Italie du Nord et à ses montagnes.

    Vous êtes dans un endroit magnifique depuis des siècles et vous ne vous intéressez qu’à vos petites personnes, rouler , manger, dormir …consommer…

    Quelle végétation? quelle architecture? quelle sculpture? quels artistes?
    quel musée avec des pièces remarquables?
    quel texte lu en rapport avec les lieux visité?
    un peu de culture ne nuit pas, ni même beaucoup

    inutile aussi de recopier le Routard, on sait lire.

  2. Carnets de Voyage Photos 16 août 2016 at 10 h 58 min #

    Bonjour Ombrie,

    Notre blog est un espace personnel où nous partageons nos expériences qui peuvent être utiles à d’autres voyageurs comme nous : une famille avec un enfant. Nous parlons donc forcement de nous.

    Question culture et visite, étant donné notre rythme, nous n’avons pas pu entamer un marathon visite. Et comme nous ne parlons que de ce que nous avons fait, nous ne pouvions pas établir ici un guide complet du Lac Majeur. Ce n’est d’ailleurs pas notre but. Alors oui, nous parlons d’hébergement, de courses, de restos… car la plupart des gens mangent et consomment pendant leurs vacances. Pour nous, ça fait aussi partie de la culture d’un pays.

    Il se peut que des sites touristiques que nous avons cités soient aussi signalés dans des guides de voyage… et heureusement ! sinon à quoi serviraient-ils ? Mais notre travail pour ce blog (sans pub ni rémunération) ne peut pas être comparé à un recopiage de guide, pour les raisons que vous avez vous-même évoquées.

  3. Roscografik 4 avril 2017 at 20 h 49 min #

    Bonjour, nous c’est une premiere sur le lac Majeur en famille avec quatre enfants (mois d’avril). Pas mecontents de tomber sur votre recit qui confirme les petites difficultés de circulation qui peuvent amener à reduire un programme prévu ! Pour les iles Boromees nous avons fair la visite le matin (9.30) super lumiere, peu de monde, isola Madre en premier, court arret sur l’ile des pecheurs qui nous a peu intéressés puis Isola Bella en debut d’après-midi, une salle de peinture a ne pas manquer pour les amateurs de peinture classique et qui à elle seule doit valoir la visite, sinon visite des appartements de reception tres sympa. La lumiere devient effectivement vite dure (entre 11h et midi) et il est bon d’attendre ensuite 16h pour aviir de nouveau une belle lumière. Nous avons enchaîné avec une montée au Mottarone par le telepherique, un budget de 93 euros à 6 avec au final un site assez moyen au sommet, le point de vue reste interressant pour donner une idee de la grandeur du lac, on voit tres bien jusqu’au lac de Lugano. Pour les amateurs de belle montagne il vaudra mieux pousser un peu plus loin dans les Alpes. Une très belle petite surprise était Orta par laquelle nous sommes arrives la veille, charmant petite ville et surtout le Sacro Monte, petit parcours de 18 chapelles avec des statues a taille humaine presentant ka vie de st Francois, on a tous adoré. Je précise que c’est un parcours sur site et pas une ballade, plusieurs guides m’avaient laissé penser à une petite rando, ca n’en est pas une mais plutot une visite à ciel ouvert.

  4. Carnets de Voyage Photos 15 avril 2017 at 8 h 19 min #

    Bonjour Roscografik,

    Merci pour ce retour ! Je vois que vous avez bien profité de votre séjour et vous avez fait bien plus de choses que nous.
    A bientôt 🙂

  5. Emmanuelle 12 mai 2017 at 23 h 17 min #

    Merci pour ces infos
    Après avoir fait le lac de come en 2013
    Nous envisageons une semaine cet été en famille au lac majeur
    Emmanuelle

Laisser un commentaire

*