Visiter les Cinque Terre en Italie : le guide

Les villages, nos coups de coeur où manger, où dormir, où se garer aux Cinque Terre et randonner sur les sentiers du Parc National, on vous dit tout dans notre guide des Cinque Terre.

Notre classement des villages des  Cinque Terre

Les villages des Cinque Terre, ils sont 5, ils ont des noms chantants, et sur les photos qui fleurissent sur Pinterest et Instagram, on a un peu de mal à les différencier. Alors au lieu de simplement les décrire voici notre classement par ordre de préférence.

Vernazza : le + spectaculaire

Vernazza dans les Cinque Terre, italie

Pour nous, c’est le plus spectaculaire et le plus photogénique des villages des Cinque Terre. D’où  qu’on soit, c’est beau à voir et à photographier. Il y a deux points de vue qui sont tous les deux très impressionnants. Il faut monter un peu sur les sentiers côtiers. L’ascension est sportive mais très rapidement, on trouve des vues à couper le souffle sur le village et la mer couleur émeraude. La vue depuis le petit port sur le village est aussi charmante. On a adoré la place sur le port avec ses parasols colorés qui ajoutaient encore au charme du village. On a pris un spritz sur cette place pour admirer l’endroit et s’imprégner de l’ambiance : un souvenir de vacances parfait !

Corniglia : le + authentique

Corniglia dans les Cinque Terre en Italie

C’est le seul village qui n’est pas directement accessible depuis la mer. Depuis la gare, il faut monter de nombreux escaliers pour atteindre le village sur son nid d’aigle. On a bien aimé se balader dans ses sympathiques ruelles et  dénicher les points de vue en hauteur sur la mer (toujours aussi belle). Ce n’est pas le village le plus facile à photographier, mais on y a moins ressenti la pression touristique. C’est aussi là qu’on a dégustée une délicieuse glace au citron des Cinque Terre.

Manarola : le + touristique

Manarola dans les Cinque Terre en Italie Ligurie

Réputé pour être le plus beau village des Cinque Terre nous nous y sommes précipités presque dès notre arrivée. Oui, c’est beau, mais c’était vraiment blindé à 5h du soir ! On s’est quand même baladés un peu avant d’aller à la Trattoria Dal Billi tout en haut du village. En montant vers le resto, on a trouvé un point de vue charmant (et désert !)  à côté de l’église. Après notre délicieux repas (voir plus bas 🙂 ) on a dévalé en courant le village pour essayer de choper l’heure bleue depuis le sentier côtier. A cette heure, où tout le monde est au restaurant, le site gagne en charme et en authenticité. Alors, je dirais que ma première impression qui était mitigée a évoluée vers une meilleure note pour finir la soirée en beauté. Par contre, on a retrouvé la foule sur le quai de la gare pour rentrer à la Spezia !

Monterosso al Mare : le + étendu

Monterosso dans les Cinque Terre en Italie Ligurie

C’est peut être le village le moins spectaculaire des Cinque Terre, mais pourtant, j’ai bien aimé. Il est assez étendu. La gare se situe à presque à 1 km du centre du village. On peut le rejoindre en longent la mer et la seule plage des Cinque Terre, mais nous, on a préféré s’engager sur le sentier qui montait sur la falaise. On y a trouvé un charmant point de vue, au dessus d’une tour, où on voit en enfilade tous les villages des Cinque Terre (à photographier le soir pour avoir le soleil dans le dos), mais nous n’avons pas fait de photo, la météo n’étant pas d’accord… Dans le centre du village, il y a beaucoup de boutiques touristiques et des restos ouverts à toute heure. C’est un peu trop à mon goût alors, j’ai plutôt regardé les jolies façades patinées par les embruns et de rigolotes arcades qui passent au dessus de la rue principale. On a dédaigné les restos touristiques pour dévorer un cornet de friture. La meilleure friture que j’ai jamais mangée ! (on vous donne tous les détails plus bas dans l’article)

Riomaggiore : là où on a le moins bien mangé

Riomaggiore das les Cinque Terre en Itallie Ligurie

C’est le deuxième village que nous avons visité, et nous nous sommes pas mal baladés dans les ruelles très pentues. A 8h30 ce matin là, nous sommes presque tout seuls. On a vraiment l’impression d’être suspendus entre la montagne et la mer. La balade nous mène jusqu’à la mairie. Un peu plus loin une jolie promenade panoramique nous offres de belles vues sur le village et la mer. En la poursuivant jusqu’au bout, on atterrit sur le quai de la gare de Riomagiorre. C’est d’ailleurs assez sympa d’attendre le train en se baladant plutôt qu’en battant la semelle sur un quai de gare. Finalement, le fameux point de vue de la maison rouge au pied des vagues émeraudes, on a eu du mal à le trouver, alors que c’est tout simple. Arrivés dans le cœur du village, il faut passer sous la voie de chemin de fer et se diriger droit vers le petit port. Par un concours de circonstance, on a mangé à plusieurs reprise à Riomaggiore, mais on n’a jamais été totalement convaincus. Pour en savoir plus c’est plus bas dans l’article , dans « où manger dans les Cinque Terre ».

Bonus : coup de cœur à Portovenere

Portovenere près des Cinque Terre en Italie Ligurie

Beaucoup se contentent des seuls villages des Cinque Terre alors que quelques kilomètres plus bas sur la côte se trouve une pépite qu’il serait bien dommage d’ignorer : le village de Portovenre.

A 8h15 nous voila à l’arrêt de bus P11 du Corso Cavour à La Spezia. 2,50 € par personne et 30 minutes plus tard, nous arrivons dans ce charmant village. Il est encore tôt et les groupes de touristes ne sont pas encore arrivés. Dans les restos qui font face au port, on est en train de préparer les légumes ou de faire le ménage. Dans les barques, des pêcheurs font la pause et discutent en se laissant bercer par le roulis du bateau. Tout est tranquille et un rayon de soleil vient caresser les façades colorées du bourg gênois. Nous prenons notre temps pour nous balader en direction de la pointe où se trouve des falaises impressionnantes et une église noire et blanche toute mimi qui fait face à la mer. On a l’impression d’être très loin du raffinement du bourg qui est en fait à 2 pas. On grimpe ensuite plus haut dans le village, en dessous de la citadelle qui défendait autrefois le port. En redescendant vers l’arrêt de bus, nous traversons les ruelles du bourg, bordées de boutiques (qui pour une fois ont l’air assez sympa), mais il est encore trop tôt pour le shopping. Ce charmant village, classé UNESCO, nous a vraiment charmé. Nous n’avions pas vraiment le temps de nous y attarder plus longtemps et c’est dommage. J’aurais bien bu un cappuccino sur le port.

Où manger dans les Cinque Terre

Ce n’est clairement pas dans les Cinque Terre que nous avons le mieux mangé en Italie. Quand c’est très touristique, la rentabilité prend parfois le pas sur la qualité… De manière générale, plus on se rapproche du port et plus c’est cher. Plus on s’éloigne du flux touristique et meilleur c’est.

A Manarola : Trattoria Dal Billy

Pour aller manger là, il faut le vouloir et l’avoir choisi, car ce resto est vraiment en dehors des flux touristiques. Nous grimpons tout en haut du village, et après l’église, prenons un escalier et passons par une ruelle étroite qui offre un très joli point de vue sur le village et la mer.

Il y a la queue, il faut attendre. Combien de temps ? le temps qu’il faudra. Mais une fois installé, nous voilà dans une salle sympathique entre les souvenirs de pêche du patron et une ambiance feutrée. C’est minuscule, il y a plusieurs salles, aucune au même niveau. Nous commandons des pâtes aux fruits de mer, qui se font un peu attendre, mais qui sont vraiment délicieuses.

2 plats de pâtes aux fruits de mer + ½ bouteille de vin de la maison = 45 euros

Pas donné, mais c’est le meilleur resto que nous ayons testé aux Cinque Terre.

Ou manger dans les Cinque Terre à Manarola

A Corniglia : A Bütiega

Ce n’est pas un resto mais une petite épicerie ou on choisit de se concocter un pique-nique de la mer. Une part de foccacia aux tomates, une croquette de poisson aux pommes de terres et petits légumes et 2 brochettes frites de la mer. Voilà un casse-croûte délicieux et vraiment pas cher ! Nous emportons notre pique-nique vers un point de vue sur la mer pour savourer ces bons produits du terroir.

10 euros par personne pour une part de foccacia une croquette et deux brochettes.

A Corniglia : Gellateria Artisanale Alberto

La devanture un peu bariolée, sûrement destinée aux enfants a eu plutôt comme premier effet de me faire reculer. Mais à bien y regarder, la glace est faite avec les citrons du jardin, des Cinque Terre, car ici, le citron est LA spécialité. On décide donc de se laisser tenter. En effet, la glace au citron est vraiment très parfumée et très bonne, mais un peu chère. A Florence, pour 2 euros, on avait presque une boule de plus.

Ou manger dans les Cinque Terre : glace à Corniglia

A Monterosso : Il Bocconcino

Si l’emplacement de ce street food ne vend pas autant du rêve que les autres restos du village (juste en bas des escaliers de la gare), la qualité et la saveur sont vraiment là. A quatre heure, une petite envie de friture nous prend, et un heureux hasard place Il Boccocino devant nos pas. Contrairement à pleins d’autres strett sea food dans les Cinque Terre, la friture est préparée à la demande, et frite à l’huile d’olive. Donc forcément, on attend 5 minutes qu’elle soit prête. Dans mon cornet, j’ai trouvé des petits poulpes croustillants, des encornet très frais et sûrement pas congelés à l’avance vu leur texture, des moules, des crevettes, et même des morceaux de filets de poisson. Certes, si vous avez un gros appétit cela risque de ne pas suffire, mais comme en-cas, c’était le plus frais et la plus délicieuse friture de notre séjour, dégustée face à la mer. En bref, le vrai goût des vacances !

1 grand cornet de friture All-In : 12,50 euros

A Vernazza : Restaurant pizzeria Vulnetia

C’est une terrasse un peu en retrait sur le joli port de Vernazza qui nous a attiré pour l’heure de l’apéro. Les jolis parasols colorés, les petits bols de chips tous dépareillés et la vue imprenable sur la place et le port nous ont charmés. Le spritz y était aussi bon qu’ailleurs, mais un peu moins cher, fait assez étonnant à l’endroit le plus prisé d’un des villages les plus touristiques des Cinque Terre ! Nous ne sommes pas restés manger, et nous aurions peut être dû. Les pizzas et autres plats servis à nos voisins de table étaient tout à fait appétissants.

5 euros le spritz

Ou manger dans les Cinque Terre : apéro à Vernazza

A Riomaggiore : Bar Central

En haut de la rue principale, c’est à peu près la seule terrasse qui nous attirait pour prendre un apéro. Si le spritz est effectivement bon, nous avons la surprise de voir qu’il est plus cher d’1 euros par rapport à Vernazza et pourtant, il n’y a pas l’excuse de la vue sur le port pour justifier le prix. Les plats servis à nos voisins avaient l’air bons, mais nous n’avons pas été séduit par l’endroit, trop bruyant et pas assez authentique à notre goût.

6 euros le spritz

A Riomaggiore : Il Pescato Cucinato

Un autre street food de la mer, mais qui à notre avis ne vaut pas du tout celui de Monterosso. La friture est préparée d’avance et juste re-frite en fonction de la commande. Résultat, c’est encore plus gras, avec un goût marqué d’huile de friture. Cela fait l’affaire pour un repas rapide, mais franchement quand on a goûté la friture de Il Bocconcino, celle-ci ne supporte pas la comparaison.

2 cornets de friture : 16 euros

A Riomaggiore : Osteria Maïté

A la recherche d’un resto qui ne soit pas exorbitant, nous nous sommes un peu écartés de la rue principale du village pour entrer dans cette petite salle sympathique et claire de l’Osteria Maïté, qui se targue de servir du pesto alla Genovese, spécialité de la région. Nous commandons donc deux plats de pâtes au pesto pour moi et avec une sauce aux noix pour Nico, accompagné d’un verre de vin blanc des Cinque Terre. Le vin ne mérite vraiment pas le mal que se donnent les viticulteurs. Il a à peu près autant de goût qu’un verre d’eau… mais à 5 euros le verre à moitié plein, je suis vraiment déçue ! Les pâtes ne sont pas mauvaises, mais ce n’est pas très copieux. Et puis, on voit bien que ce n’est que du réchauffé et pas vraiment du cuisiné en direct. Je trouve donc l’addition un peu salée par rapport aux plats proposés.

2 plats de pâtes et deux (petits) verres de vin blanc : 39 euros

Ou manger une bonne friture aux Cinque Terre

La Spezia : Pizzeria Bella Napoli

OK, ce resto n’est pas situé en plein cœur des Cinque Terre, mais La Spézia était notre camp de base. Nous avons mangé deux fois à la pizzeria Bella Napoli, conseillée par notre hébergeur, et juste en bas de notre appartement. De l’extérieur le resto ne paye pas de mine, mais pourtant ce n’était pas si mal avec un bon rapport qualité prix.

La première fois, nous avons pris des pizzas, très bonne pour Nico et assez bonne pour moi. J’ai juste été déçue de constater que la garniture de ma pizza était issue d’une boite et non pas fraîche. C’est d’autant plus dommage que la pâte à pizza était la plus fine et la plus croustillante que j’ai jamais mangée !

2 pizzas et 2 verres de chianti : 36 euros

A Nervi (Gênes) : Da Olindo

D’accord, ce n’est pas exactement dans les Cinque Terre, mais ce resto est vraiment digne d’être signalé ici, tout simplement parce que ça a été le meilleur de notre séjour ! Les 2-3 restos autour du port ne nous emballaient pas trop, alors, on s’est engagé dans la petite rue qui monte juste à droite, et bim, on trouve notre bonheur. Une petit salle cosy et feutrée, un serveur aimable, attentionné, et classe : chemise et cravate ! C’est de loin le resto le plus cher qu’on ait fait, mais ça le vaut. Le pain et le couvert (coperto) sont à 4 euros par personne, mais vu le nombre de fois que le serveur a rempli notre panière de délicieuse foccacia on ne peut pas trop se plaindre. Nos plats de pâtes étaient exquis mais pas trop copieux. On a donc enchainé sur un plat de friture à partager. Une tuerie ! Encore meilleure que notre friture de Monterosso qui était déjà top ! Au moment de demander l’addition, notre cher serveur revient nous offrir le limoncello. Un geste très sympa auquel nous ne nous attendions pas. Bref, nous terminons ce séjour en Ligurie sur une note très agréable.

Spaghettis aux filets de rougets + raviolis à l’encre de seiche + une friture à partager + une demi bouteille de vin + 4 panières de foccacia 😉 : 64 euros

Spécialités à déguster (ou pas) dans la région

La Ligurie est réputée pour le Pesto alla Genovese, et pourtant, ce n’est pas ce qui nous a le plus sauté aux yeux. Par contre, les produits de la mer sont rois. Si vous aimez le poisson et les fruits de mer, vous serez ravis ! Nous en tout cas on a fait une cure d’iode, et même si on adore aussi la viande, on n’en avait tout simplement pas envie. Tout comme à Florence, il ne nous serait pas venu à l’idée de manger un plateau de fruits de mer !

Deux autres spécialités « boulangères » du coin : la focaccia VS la farinata.

La focaccia, c’est un pain plat à l’huile d’olive, type pâte à pizza, et qui peut être aromatisé de tomates, d’oignons grillés, d’herbes fraiches ect…

La farinata, c’est un sorte de gâteau salé à base de farine de pois chiches et d’huile d’olive.

Entre les deux notre cœur va droit à la focaccia. C’est pas que la farinata se soit mauvais, mais c’est bien bourratif, sans avoir trop de goût.

Le citron: spécialité des Cinque Terre en Italie Ligurie

Le limoncello est un digestif classique en Italie, mais la spécialité absolue des Cinque Terre, c’est le citron. On a vu beaucoup de citronniers chargé de fruits magnifiques (un peu moins d’orangers). Dans les boutiques souvenir des Cinque Terre, vous en trouverez partout. Ne vous charger pas inutilement, et allez faire un tour à la Coop du centre de La Spezia : vous y trouverez exactement le même limoncello à base des citrons issus de la coopérative des Cinque Terre. Le même produit, mais de plusieurs euros moins cher. A la maison, conservez-le au congélateur, car il se boit glacé. Pas d’inquiétude, il ne gèlera pas.

N’oubliez pas de gouter aussi à la glace au citron des Cinque Terre !

Le vin blanc des Cinque Terre : on l’a gouté au resto, donc on est peut être juste tombé sur une mauvaise bouteille, mais franchement, il est hors de prix et très ordinaire. J’ai rarement bu un vin avec si peu de goût.

Randonner dans les Cinque Terre

C’est un des attraits des Cinque Terre : la randonnée sur les sentiers côtiers. Malheureusement, ces sentiers sont très souvent fermés, nous en avons fait les frais. Soit à cause de la trop grande fréquentation, soit à cause du mauvais temps ou des éboulements. D’un jour à l’autre, et même d’une heure à l’autre, leur ouverture peut changer.Il est donc difficile de planifier une rando sur les sentiers côtiers. Il vaut mieux prévoir un plan B, et aller vous renseigner au bureau d’information à la gare de La Spezia le jour J.

Il y a les sentiers côtiers bleus entre Monterosso et Riomaggiore, les plus convoités, les plus difficilement accessibles et payants. Mais on peut y accéder avec la carte de train 5 terre MS et comme on en fait presque obligatoirement l’acquisition, la question du prix ne se pose pas vraiment.

Et puis, il y a les sentiers rouges, plus à l’intérieur des terres et gratuits. Ils montent plus haut en montagne, parfois en forêt, et sont beaucoup plus sauvages et tranquilles, mais moins spectaculaires.

Randonnée dans les Cinque terre, Italie Ligurie

Notre plan B, proposé par l’office de tourisme, était de faire le sentier rouge de Riomaggiore à  Campiglia, soit environ 3h de marche. La première partie du chemin monte sévèrement depuis le petit port de Riomaggiore, mais ménage des vues superbes sur le village et la mer turquoise. La 1ere étape est le sanctuaire de Montenero. A partir de là, la rando se fait moins sportive (et moins spectaculaire) et suit à peu près la courbe de niveau. Une fois arrivé à Campiglia, nous rejoignions l’arrêt de bus (fermata) sur le parvis de la petite église. Moyennant 2,50 euros par personnes, nous rejoignons le centre de La Spezia en un peu moins de 30 minutes. Même si ce n’était pas notre programme de départ, on a beaucoup aimé cette balade sylvestre, au milieu de terrasses de cultures et des pins, avec l’odeur lourde de la terre et le chant tranquille des oiseaux.

Il existe des tas d’autres sentiers rouges, qui sont bien plus accessible que les sentiers bleus. Si vous restez quelques jours dans les Cinque Terre, on vous conseille vraiment d’en explorer quelques uns ! N’hésitez pas à demander conseil à l’office de tourisme pour votre itinéraire.

 Sur ce lien vous trouverez quelques itinéraires conseillés par le parc, mais faites vous envoyer la carte des sentiers, très pratique. http://www.parks.it/parco.nazionale.cinque.terre/Fiti.php

Se déplacer et loger dans les Cinque Terre

La Carte de train Cinque Terre

C’est très simple, il n’est pas possible d’accéder aux villages des Cinque Terre en voiture. Soit on prend le bateau (c’est beau, mais on ne le fait pas à chaque déplacement et puis c’est cher !), soit on prend le train. Nous avons pris la carte de train 3 jours pour 41 euros par personne. Oui, ça peut sembler cher mais en fait chaque trajet coûte 4 euros par personne, et on fait plus de trajet qu’on ne peut l’imaginer. Donc finalement cette carte est rentable. Après vous pouvez prendre une carte pour 1 ou 2 jours en fonction de votre programme.

De 4h30 du matin à 23h, il y a un train toutes les 30 minutes environ.

Se déplacer dans les Cinque Terre , Italie Ligurie

Où loger aux Cinque Terre : la Spezia

Comme on venait en voiture, il nous fallait un parking, de préférence gratuit, pour la durée de notre séjour, et l’hébergement qui va avec. Nous avons choisi La Spezia car nous y avons trouvé l’hébergement parfait : à 5 minutes à pieds de la gare, avec un parking gratuit à 2 rues, un resto (la Bella Napoli) et une Coop à 2 pas.

Notre hébergement était fonctionnel, très propre, assez calme, et le propriétaire de très bon conseil et prévenant (une bouteille de blanc au frais à notre attention, c’était très sympa).

Parking gratuit à la Spezia

Notre voiture est restée garée tout le séjour le long de la Viale Amendola à La Spezia où le parking est gratuit sur les places non marquées (places blanches : réservées aux résidents). Non loin de là, à l’angle de la Via Garibaldi et du Corso Cavour se trouve l’arrêt de bus P11 pour Portovenere. C’est aussi là que s’arrête le bus qui revient de Campiglia. Bref, nous avions vraiment tout sous la main à moins de 5 minutes à pieds !

Que faire aux Cinque Terre s’il pleut ?

Potovenere dans les Cinque terre en Italie Ligurie

Pas de bol pour nous, sur nos 4 jours aux Cinque Terre, un a été bousillée par les fortes pluies. Pas un petit crachin qu’on peut éventuellement braver. Non, la vraie grosse pluie qui tombe à torrents. Changement de plans : pas de rando mais une virée shopping au Outlet Village Shopinn Brugnato Cinque Terre. A 30 minutes de La Spezia, ce sont une centaine de boutiques qui sont regroupées dans cet outlet au bord de l’autoroute (et donc très facile d’accès). Je ne suis pas une grande fan de ce genre d’outlet en général, mais nous avons trouvé notre bonheur chez Bialetti (café à l’italienne), chez Nike et dans le magasin de jouets ! Par contre, pour manger c’était un peu tristounet, nous avons préféré revenir à La Spezia et à la Bella Napoli. L’après midi, nous n’avons pas été très courageux et sommes resté au chaud à l’appartement en attendant que la pluie cesse. Mais on aurait pu aller faire un tour au Musée de La Spezia. Avec notre carte de train, nous aurions pu avoir le tarif réduit, en plus.

 

21 Responses to Visiter les Cinque Terre en Italie : le guide

  1. Naudon Marie 1 mai 2018 at 14 h 42 min #

    Il faut absolument que je garde cet article sous le coude. C’est dans ma to do list de voyage, les cinque terre ! Et votre article est riche en conseil et donne vraiment envie d’y aller 🙂

    Bon voyage,
    Marie

  2. charlotte Monnot 1 mai 2018 at 15 h 19 min #

    Bonjour Marie,
    Trop contente que notre article vous plaise ! Attention toutefois à ne pas être déçue car c’est très très touristique.
    Bon voyage aux Cinque Terre 🙂

  3. Samsha 2 mai 2018 at 22 h 46 min #

    C’est vraiment magnifique!

  4. Myriam 5 mai 2018 at 17 h 40 min #

    Attention…les places blanches de parking sont réservées aux résidents!
    Ne ratez pas le joli village de Biassa
    A ne pas rater les glaces de Paolo à la gelateria il porticciolo de Vernazza, le Gambero Rosso et sa soupe de poisson ou le Blu Marlin avec ses spagetthi aux vongole toujours à Vernazza

  5. Olympe 5 mai 2018 at 19 h 39 min #

    C’est un voyage que j’ai très envie de faire, votre article me donne encore plus envie ! Et aussi pleins d’idées pour le préparer 🙂

  6. charlotte Monnot 5 mai 2018 at 20 h 19 min #

    Merci Myriam pour ces bonnes adresses en complément ! 😉 Pour les places de parking, je me suis trompée, je voulais dire « sans marquage », je rectifie. merci ! 🙂

  7. charlotte Monnot 5 mai 2018 at 20 h 20 min #

    Merci Olympe,
    Super si notre article vous donne quelques idée. C’est vraiment un endroit magnifique 🙂

  8. Trotteurs Addict 5 mai 2018 at 21 h 52 min #

    On a visité les Cinque Terre en octobre dernier!! Un coup de coeur pour ces beaux villages votre article très complet nous rappelle ce super séjour! On avait moins de monde que vous.

  9. Lucas Evelyne 6 mai 2018 at 8 h 45 min #

    Merci pour votre visite et tous ces bons conseils, c’ est magnifique

  10. Valerie 6 mai 2018 at 10 h 57 min #

    Article très intéressant merci pour toutes ces bonnes infos, j ai très envie aussi de découvrir les cinque terre votre description donne envie . quelle serait votre recommandation pour éviter l affluence touristique ? Y a t il un mois qui est moins peuplé pour visiter ? Très bonne journée

  11. Hélène 6 mai 2018 at 12 h 08 min #

    J’adore le titre : La ou on a le moins bien mangé!
    Je rêve de visiter ce côté de l’Italie tes photos sont superbes!

  12. charlotte Monnot 6 mai 2018 at 22 h 59 min #

    Bonsoir Hélène,
    merci pour les photos, et pour le titre, c’est cash et sincère 🙂

  13. charlotte Monnot 6 mai 2018 at 23 h 04 min #

    Bonsoir Valérie,

    je crois que nous, on a vraiment choisi un moment super chargé : le lundi de Pâques, une des fêtes les plus importantes en Italie… Bien sûr, évitez au maximum juillet et aout. Je dirais que septembre sur la 2e partie du mois, ça doit être bien. Attention de ne pas y aller trop hors saison, car sinon, les sentiers côtiers peuvent être fermés… Ce sera comme à Venise : c’est beau, mais il y aura toujours du monde. A vous de savoir en faire abstraction ou de ruser 😉

  14. charlotte Monnot 6 mai 2018 at 23 h 04 min #

    Merci Evelyne,
    On espère que nos conseils vous seront utiles 😉

  15. charlotte Monnot 6 mai 2018 at 23 h 06 min #

    Salut les Trotteurs 🙂
    En octobre ce devait être sympa avec une jolie lumière. Tant mieux pour vous si vous avez eu moins de monde. Vous étiez partis avec bébé ?
    A bientôt 🙂

  16. LES BUBUS 9 mai 2018 at 16 h 33 min #

    Encore une fois ,superbe résumé de votre séjour ,,,,,cette destination est prévue dans le futur ,pour l’heure pas de date ,,,mais ce qui est certain c’est que votre article sera notre support principal . Comme vous , nous aimons associer le plaisir de la table au plaisir de la découverte et de la rando ..Merci pour tous vos conseils (villages ,restau ,transports , parking ,coûts etc etc ,,,,vraiment c’est de qualité ,même les meilleurs offices de tourisme ne font pas mieux . Quant aux photos ,comme d’hab EXTRA
    A BIENTOT

  17. Virginie Oeil de Saleys 2 juin 2018 at 14 h 02 min #

    Et bien, je ne connaissais pas les Cinque Terre, mais j’ai adoré toutes ces magnifiques couleurs. Et la friture m’a donné faim, en bonne fille de la Méditerranée que je suis ! En plus, comme on aime bien randonner en voyage, ça pourrait être une belle destination. On aimerait bien emmener les enfants en Italie, mais pour l’heure on vise plutôt Rome, Florence ou la campagne italienne (pas encore de destination précise, comme tu peux le voir !). Mais j’ai hâte de découvrir ce pays que je ne connais pas encore.

    A bientôt

  18. charlotte Monnot 3 juin 2018 at 10 h 49 min #

    L’Italie avec les entants : tu vas adorer. Déjà les italiens adorent les enfants, et puis c’est le royaume des glaces… sans parler de tous les endroits magnifiques à découvrir… une vie n’y suffirait pas 🙂

  19. charlotte Monnot 3 juin 2018 at 11 h 00 min #

    Merci les Bubus pour vos encouragement ! Si vous vous décidez pour les Cinque Terre, je vous conseille de plutôt randonner sur les sentiers en hauteur, sinon, vous risquez d’être déçus par les sentiers côtiers.
    Bises et à bientôt,

  20. Melanie 18 juin 2018 at 18 h 42 min #

    Merciiiiiiiii pour tous ces bons tuyaux.. petite question je pense avoir trouvé le logement que vous aviez pris lors de votre séjour… est ce la Casa di Gío ??? Je pose la question pour être sûre à cause de la voiture et du parking…??!! Nous avons réservé pour fin octobre

  21. Nicolas 18 juin 2018 at 20 h 32 min #

    Bonjour Mélanie,

    Euuh non, nous ce n’était pas la Casa di Gio, je ne suis même pas sure que l’hébergement avait un nom. Mais c’était à deux rues de la Coop et notre voiture était garée Viale Amendola sur les places non marquées en face des bâtiments militaires. A mon avis, fin octobre, vous ne devriez pas être trop embêtée par les hordes de visiteurs 🙂
    De rien pour les tuyaux, quand on lit un message comme le votre on est récompensés !
    Bon voyage et à bientôt

Laisser un commentaire

*