Que faire à Nancy en un week-end : programme pour visiter Nancy

Se faire un jeu de piste Art Nouveau, se croire à Versailles sur la Place Stanislas, découvrir de super restos ou encore le Musée de l’Ecole de Nancy : c’est ce qui vous attends pour un week-end à visiter Nancy.

Place Stanislas a Nancy

Janvier 2018. C’est le 1er week-end où il fait beau depuis plus d’un mois, alors pas question de rester à la maison. Vendredi à 17h, on se décide de passer un petit week-end en amoureux à Nancy, la capitale de l’Art Nouveau.

Que faire à Nancy le samedi : place Stanislas et shopping !

Nancy, pour beaucoup, c’est la place Stanislas : une des plus belles places d’Europe classée à l’UNESCO. La dernière fois que j’y étais passée, les voitures y circulaient encore. Depuis, elle a été entièrement refaite. Et il faut avouer que si elle n’est pas très grande, elle a sacrément de la gueule ! L’ensemble des bâtiments du 18e , les magnifiques grilles en fer forgé et dorée qui miroitent au soleil, et les fontaines monumentales nous donnent l’impression de nous retrouver à Versailles. Après ces retrouvailles émues, un petit creux se fait sentir. On n’ira pas très loin pour trouver notre bonheur. Dans la rue Stanislas juste à 2 pas de la place, un Voyou nous interpelle. Il nous promet un bon burger, des produits frais du terroir et une binouse. Banco, nous prenons les 2 dernières places de libre et regardons se former la queue devant le resto.

Les serveurs, tous plus sympas les uns que les autres viennent prendre soin de nous. Arrive le burger tant attendu. Il est impressionnant, mais on n’en laissera pas une miette, et pour cause : c’est le meilleur burger que nous ayons mangé depuis notre voyage aux USA ! Sans parler des frites : de vraies frites comme je n’en avais pas mangé depuis bien longtemps. Et la petite pression Gallia était top ! C’est calés pour le reste de la journée que nous quittons cet attachant Voyou.

Voyou – Fabrique de Burger à Nancy

20 Rue Stanislas 54000 Nancy
03 72 14 87 25
Service jeune et sympa, déco originale et décalée, pain bio, fromages aoc, viande de terroir, bières artisanales et locales : rien n’est sacrifié à la qualité. Et ce n’est même pas cher. Environ 40 € pour 2 burger, 2 pression 25 cl, et 2 cafés.

Il est temps pour moi de céder aux sirènes du consumérisme. En d’autre termes, je vais au centre commercial du Saint Sébastien faire les soldes ! Nous descendons la rue Saint Georges, puis prenons à gauche vers le marché couvert, qui fait face à la galerie marchande. C’est parti pour 2 heures farfouillage et d’essayages. Hormis la présence de nombreuses enseignes et d’un espace chauffé par ce glacial jour d’hiver, le Saint Séb ne présente pas un intérêt touristique extraordinaire. Par contre, le marché couvert qui lui fait face, une grande halle à la Baltard, a beaucoup de style.

Porte de la Craffe dans la vieille ville de Nancy

Nous finissons l’après midi par une balade dans la Ville Vieille, qui remonte au Moyen Age. Si l’église Saint Epvre est néo-gothique, elle s’élève sur l’ancienne place du marché. A côté, c’est le palais ducal, avec ses gargouilles en façade qui lorgnent les passant. Et en longeant ce dernier, on remonte la charmante Grande Rue qui nous mène tout droit à l’imposante et austère Porte de la Craffe, qui fut autrefois une prison. Détail rigolo, au dessus du portail, une sorte de meurtrière représente la croix de Lorraine. Dans ce quartier, nous repérons des magasins sympas : une boutique de faïences un peu kitsch voisine avec une authentique charcuterie. Plus loin un antiquaire, un caviste et une pâtisserie qui propose les bergamotes, la spécialité de Nancy. La ville vieille nous a beaucoup plus, avec son style plus intimiste que la place Stan.

Vieille ville de Nancy

Il est 19h passée, l’heure de nous diriger vers la Rue des Maréchaux, qu’on appelle à Nancy, la Rue Gourmande. Elle n’est pas très longue, mais elle est pavée de restos. Notre choix se porte sur l’Epicerie. Le vélo en façade et la carte alléchante nous incitent à entrer. La déco est encore plus sympa à l’intérieur : sur les étagères, des paquets de biscuits discutent avec des bouteilles de viandox, tandis que les bocaux le Parfait surveillent les vieux moulins à légumes. On est à mi-chemin entre le café-brocante, le musée et la vielle épicerie de quartier. On adore !

Restaurant a Nancy : l'Epicerie

Un menu complet n’est pas de trop pour nous aider à lutter contre le froid. Nous optons donc pour des œufs cocotte en entrée. Un pur délice mais pas trop copieux, ce qui permet de garder de la place pour la suite. Nico choisit ensuite une blanquette de veau et moi un filet de truite et une poêlée de légumes d’antan. C’est copieux et très fin. Le dessert, une mousse au citron, nous est servi dans des pots de confiture. Encore un petit détail que me plaît bien. Au moment de payer, la serveuse est en train de préparer des mojitos lorrains. Ils avaient l’air tellement bons qu’on a failli rester encore un peu !

Ou manger a Nancy : restaurant l'Epicerie

L’Épicerie chez Marguerite

33 Rue des Maréchaux 54000 Nancy
03 83 36 67 53
Service agréable, déco vintage trop mimi, cuisine traditionnelle mais moderne. Le plus drôle : la Marguerite en question tenait une épicerie à Lure, la ville la plus proche de chez nous en Haute-Saône. On étais prédestinés à venir manger à l’Épicerie ! 2 menus épicerie + 1 pichet de côte de Toul : 60 euros.

Restaurant Nancy : l'Epicerie

Sur le chemin du retour à l’hôtel, nous repassons par la Place Stanislas pour faire quelques photos de nuit. Les foules se sont envolées, le sapin est illuminé et les lanternes dessinent des rayons ondoyant sur les pavés. On s’attendrait presque à voir un carrosse arriver sur la place. Magique !

Que faire à Nancy le dimanche : jeu de piste Art Nouveau et musée de l’Ecole de Nancy

La veille, nous avons aperçu de-ci, de-là quelques détails Art Nouveau, mais sans nous attarder. Aujourd’hui, c’est programme jeu de piste Art Nouveau ! Nancy étant LA ville Art Nouveau par excellence, nous décidons de partir à la recherche de tous les détails typiques. Et il faut dire que Nancy se prête particulièrement bien au jeu de piste car ces détails Art Nouveau sont disséminés un peu partout dans la ville.

Art nouveau a Nancy

Un premier « pôle » Art Nouveau se situe près de la Place Stanislas et autour de la Rue Saint Georges. Ici, la jolie pharmacie du Point Central avec une mosaïque, là, l’immeuble du Club Alpin avec ses lignes courbes en façade et ses ferronnerie, la superbe ancienne graineterie de la Rue Saint Jean avec ses détails de pavots et ses vitraux que l’on devine dans l’oriel, les immeubles des grandes banques…. Malheureusement nous ne pourrons pas voir la sublime verrière du Crédit Lyonnais : il faudrait revenir en semaine quand la banque est ouverte ! On remonte vers la Chambre de Commerce et d’Industrie dont la façade est ornée d’une très belle marquise et de vitraux. A deux pas, nous tombons sur la Brasserie l’Excelsior, elle aussi typiquement Art Nouveau. Nous décidons d’y prendre « un chaud » comme on dit dans l’Est : un thé à la bergamote bien sûr ! Si la déco est à tomber, l’addition l’est aussi : 7,40 € pour un thé et un cappuccino. Ceux qu’on a bu à Florence étaient 2 fois moins cher, mais vu le décorum, ne nous plaignons pas trop. C’est avant tout pour ça que nous sommes entrés.

Brasserie L'Excelsior a Nancy

Il est maintenant temps de mettre le cap sur le Musée de l’École de Nancy. Il est un peu loin à pieds : il faut traverser le quartier de la gare puis prendre sur la droite. Il faut compter 15/20 minutes de marche depuis le centre de Nancy. Bien sûr, on aurait pu visiter le Musée des Beaux Arts sur la place Stanislas, mais on voulait continuer la visite sous le signe de l’Art Nouveau.

Nous entrons dans un charmant jardin qui entoure la maison d’Eugène Corbin, mécène et collectionneur d’Art Nouveau. Plutôt que de présenter des salles selon une thématique, le musée reconstitue une maison, meublée avec les objets et meubles de l’École de Nancy. Dès l’entrée, le sol en mosaïque nous met dans l’ambiance. Si les armoires, tables, pianos et autre lits ne sont pas forcement de mon goût, on ne peut que rester ébahis par le savoir faire et la virtuosité des artistes. Ils savaient tout faire ! Notre coup de cœur : les vitraux de l’escalier et de la véranda, vraiment époustouflants ! Après un peu moins d’une heure de visite, nous quittons cet agréable musée et revenons à pieds vers le centre.

Verrière au musée de l'Ecole de Nancy

Musée de L’École de Nancy

36-38 rue du Sergent Blandan 54000 Nancy
Site web de l’école de Nancy
Ouvert du mercredi au dimanche, de 10h à 18h.
Entrée adulte 6 €, gratuit le 1er dimanche du mois

C’est par un heureux hasard que nous empruntons la rue Louis Pasteur pour revenir dans le centre de Nancy. Au départ, c’est une rue comme les autres, et puis, un détail Art Nouveau attire mon attention, puis deux, puis trois… Finalement, toute la rue est bordée d’immeubles qui semblent avoir été construits à la même époque. Au dessus de chaque porte d’immeuble se trouve un vitrail et nous nous amusons à les comparer et les prendre en photo. Le jeu de piste continue… Si on avait eu un peu plus de temps, nous aurions aussi été faire un tour dans la Rue Félix Faure, un peu après le Musée de l’École de Nancy, qui est aussi réputée pour ses façades Art Nouveau.

Portes art nouveau à Nancy

On s’est tellement bien baladés qu’il est déjà presque 13h ! Nous avons bien du mal à trouver un resto qui nous attire, qui ne soit pas fermé ou complet. Au final, nous tentons notre chance au Chtimi, un bar à bière bien connu des étudiants à Nancy. Rien de gastronomique aujourd’hui, mais un croque-monsieur et une planche apéro accompagnent nos deux Faro Pression. D’ailleurs il y à le choix : une vingtaines de bières pressions et plus d’une centaine de référence en bière bouteille. Ce dernier casse-croûte avec vue sur l’église Saint Epvre clôt agréablement ce week-end à Nancy.

Le Chtimi

17 place Saint Epvre 54000 Nancy
2 salles dont une à l’étage, terrasse et service rapide et sympa.
2 Faro pression, 1 planche apéro, 1 croque monsieur, : 16,80 €

Une chose est sûre, on reviendra visiter Nancy, car c’est une ville vivante, animée et qui a encore des trésors à nous dévoiler !

Place Stanislas à Nancy

2 Responses to Que faire à Nancy en un week-end : programme pour visiter Nancy

  1. Mathilde 5 février 2018 at 16 h 06 min #

    Cet article m’a rappelé plein de souvenirs puisque j’ai vécu 2 ans et demi pour faire mes études. C’est une petite ville mais très sympa à vivre, animée tout au long de l’année ! Vous avez bien fait de visiter le musée de l’Ecole de Nancy plutôt que celui des Beaux Arts (qui est très bien par ailleurs mais moins original et moins spécifique à Nancy).

  2. charlotte Monnot 5 février 2018 at 17 h 58 min #

    Bonjour Mathilde,

    Merci pour votre message 🙂
    Dans l’Est, beaucoup d’étudiants sont passés par Nancy, c’est sûr. Oui, pour le musée de l’Ecole de Nancy, on voulait vraiment rester dans le thème Art Nouveau, mais on retournera surement aussi au musée des beaux arts.

Laisser un commentaire

*