Où manger bon et pas cher à Florence : nos bonnes adresses

Florence est la ville d’Italie où nous avons le mieux mangé. Des paninis aux trattorias, du cappuccino à la glace italienne (la vraie !), nous avons beaucoup mangé, pour pas trop cher, et toujours d’excellents produits. Voici notre guide des bons plans restos à Florence.

Le budget resto à Florence

Pour notre séjour à Florence, nous nous étions fixé un budget de 15 euros par repas et par personne pour le midi et 20 euros pour le soir. Globalement nous avons respecté le budget, mais sans faire de folies. En Italie, aux prix des plats, il faut penser à rajouter le « coperto », c’est à dire le service, qui peut aller de 1,50 euros à 2 euros par personne. La carafe d’eau est aussi souvent payante. Nous n’avons jamais pris de dessert, lui préférant une bonne glace. En plus du budget resto, il faut penser à vous prévoir une petite marge pour les inévitables spritzs en apéro, les cappuccinos, et les glaces.

Qu’est ce qu’on mange et qu’est ce qu’on boit à Florence ?

Boire un Spritz à Florence

A Florence, il y a quelques spécialités à connaître. Comme les cartes des restos les plus authentiques ne sont souvent pas traduites, voici quelques points de repères.

La Ribollita est une soupe toscane. Épaisse, elle est fabriquée à base de légumes de saison et de pain. Elle cale vraiment et réchauffe bien ! C’était d’ailleurs son objectif à l’origine : plat du pauvre, elle était rebouillie parfois le lendemain. Dans les trattorias les moins chères que nous avons testées, la ribollita était à 6 euros, et souvent, c’est le prix de la ribollita qui nous a aidé à évaluer les prix des trattorias.

Lampredotto : ce sont des tripes, une spécialité à Florence. On peut les manger soit dans un panini soit à table dans une trattoria.

Bistecca : il s’agit d’une magnifique côte de bœuf que certains restos exhibent dans une vitrine réfrigérée. On vient vous la présenter avant de la cuire. Par contre, c’est pas donné !

Tagliata : il ne s’agit pas de pâtes mais d’une entrecôte qui peut être coupée en tranches. C’est ce que j’ai goûté, et franchement, je crois que je me suis plus régalée que mes voisins qui avaient pris la Bistecca.

Pasta al Ragù : des pâtes, comme vous en doutez, à la sauce tomates et à la viande.

Où manger des pâtes pas cher à Florence

A Florence, on mange beaucoup de viande, en secondo piatto. Mais si vous prenez de la viande comme plat vous n’aurez aucun accompagnement. Il faut alors prendre une salade ou une assiette de patates ou de légumes (souvent des épinards « spinaci ») en plus. Les accompagnements tournent autour de 3 – 4 euros.

Le spritz et le Chianti : On ne présente plus le spritz, cet apéritif élégant aux couleurs estivales ! C’était la première fois que j’y goûtais. C’est frais, pas trop alcoolisé et rafraîchissant, mais à mon avis, ça n’aurait pas le même charme si on le buvait à la maison. Le spritz bu en terrasse sur la Piazza Santo Spirito, c’est l’essence même des vacances à Florence !

Le Chianti, on le trouve dans tous les restos de Florence, puisqu’on est tout près de cette zone viticole. Nous ne sommes pas de grands connaisseurs et avons le plus souvent choisi le vin de la maison, sans mauvaise surprise.

Nos « quartiers resto » à Florence sont au nombre de 3 :

  • Quartier San Niccolo
  • Quartier du Mercato Centrale
  • Quartier Santo Spirito

Quartier San Niccolo

Prendre un cappuccino à Florence

C’est un tout petit quartier, juste en dessous des remparts et des escaliers qui montent au parking et point de vue de Michelangelo. Pourtant dans cette rue, nous avons testé avec succès 3 bonnes adresses.

Osteria Antica Mescita San Niccolò
Via di S. Niccolò, 60 r

Pour notre première soirée à Florence nous n’avions rien prévu, si ce n’est d’aller photographier la vue de Florence depuis le parking Michelangelo. Nous voulions manger rapidement. Cette petite trattoria a été impeccable. Nico y a mangé son premier plat de tripes (premier d’une longue série) et moi, des pâtes aux fruits de mer, le tout accompagné de deux verres de Chianti. Le service était jeune, sympa, et assez rapide pour l’Italie. Comme les pâtes sont en Italie un primi piati, et non pas un plat principal, les portions n’étaient pas énormes. En général, le midi cela nous a suffit, mais ce soir-là, nous avons complété par un panini, pris juste à côté, chez Come di Comanda.

Total : 2 plats de pâtes + 2 verres de Chianti + 1 carafe d’eau = 32 euros

Come dio Comanda : Panini
Via di S. Niccolò, 69/r

Après le resto, une petite faim subsistant, nous nous sommes partagé un panini. A Florence, il y a des très nombreux endroits où vous dégusterez de très bons paninis, mais cette petite échoppe mérite d’être signalée. Un panini fabriqué devant vous, avec de bons produits du terroir, jambon, tomate, crème aux champignons et pesto, le tout pour 5 euros.

Total : un panini à emporter = 5 euros

Il Gelato di Filo
Via S. Miniato, 5

Nous n’avons testé cette petite gelateria que le dernier soir. Quel dommage qu’on ne l’ait pas découverte plus tôt ! En plus de proposer les meilleures glaces que l’on ait goûtées à Florence, la vendeuse est très sympa. Ma glace citron et pêche était vraiment délicieuse, très parfumée et pas trop sucrée. Le vrai goût des vacances !

Total : une double = 2 euros

Quartier Santo Spirito

Où manger pas cher à Florence : Quartier Santo Spirito

Gelateria Ponte Santa Trinita
Ponte Santa Trinita,

Voilà un glacier qui joue sur son emplacement de choix pour facturer plus cher qu’ailleurs une glace pas forcement meilleure malgré le certificat d’excellence TripAdvisor. C’est beau, c’est vaste, il y a beaucoup de choix de parfums, les tenues des serveuses sont immaculées, la patronne vous regarde d’un sale œil, prête à vous faire dégager si vous n’avez pas le look adéquat et que vous squattez le trottoir devant chez elle. Bref, ça manque un peu de naturel. Les glaces sont bonnes, quoique j’apprécie moyen les pépins dans la glace à la framboise pour le prix de 2, 90 euros la double, soit presque 1 euros de plus que partout ailleurs. Un conseil : marchez un peu plus loin, c’est meilleur, moins cher et moins prout-prout.

Total : 2 doubles = 5,80 euros, et ça ne les vaut pas

Trattoria 4 Leoni
Piazza della Passera

Conseillé par notre logeuse, et pas très loin de notre hébergement, nous avons dîné aux 4 Leoni sur la jolie Piazza della Passera. Si le cadre est classe et clairement au dessus d’une simple trattoria, l’accueil est froid. En effet, on voit tout de suite que nous ne sommes pas des florentins, et c’est peut être ce qui fait la différence. Nous prenons chacun un plat de pâtes (pesto et ragù) qui sont bonnes, et un demi de vin. Je ne sais pas si c’est la déco ou le vin, mais c’est clairement plus cher qu’ailleurs sans être mieux. 2 euros la carafe d’eau, là, c’est abuser, sans parler du service à 3 euros par personne ! Bref, ça nous servira de leçon, à l’avenir on passera sur la déco, mais pas sur le rapport qualité-prix.

Total : 2 plats de pâtes (peu copieux), 1/2 litre de vin + 1 carafe d’eau = 42 euros !
Un point en moins pour l’accueil au rabais

Gelateria della Passera
Piazza della Passera

Autant les 4 Leoni ne nous a pas convaincus, autant nous gardons un bon souvenir de la petite glace dégustée sur les bancs de la Piazza della Passera où très peu de voitures circulent. Un luxe. C’est un petit glacier, un peu en dehors des grands axes touristiques, mais justement, on aime cette ambiance. Peu de parfums sont proposés, ça aussi c’est bien. La glace est bonne mais un peu sucrée pour certains parfums (le citron est notre référence). Mais vu le prix, on ne va pas se plaindre !

Total : 2 doubles = 4 euros

Où manger une glace à Florence

Caffe Ricchi
Piazza Santo Spirito

Note place préférée à Florence : les arbres entourent cette charmante place préservée de la circulation et animée en soirée, autour de la jolie fontaine. Nous avons testé ici le spritz. Il a sans doute exactement le même goût que partout ailleurs (le goût des vacances), et sensiblement, le même prix (6 euros) mais le cadre, c’est la valeur ajoutée de ce petit café bien sympa.

Total : 2 spritz = 12 euros

Osteria Santo Spirito
Piazza Santo Spirito 16r

Ce petit resto sur la Piazza Santo Spirito est un coup de cœur. Pour notre dernier soir, nous avons opté pour cette charmante terrasse. Des plaids polaires sont disposés sur toutes les chaises pour que chacun puisse profiter de la terrasse tout en résistant au froid. La déco est vintage, les serviettes sont en tissu et la serveuse, charmante, parle un français impeccable et sans accent. Bref, déjà, on est royalement bien, avant même d’avoir commandé l’apéro (un verre de blanc pour moi, un verre de rouge pour Nico). Il était vraiment tant que je teste la ribollita, et j’ai bien fait de prendre la petite portion. Nico, lui, a pris une sympathique salade au poulpe. Les assiettes, toutes colorées et dépareillées donnent un ton très joyeux aux tables. Nous enchaînons avec des pâtes à l’ail (et pas qu’un peu) pour moi et un gratin de gnocchis pour Nico. C‘est très copieux et on n’en vient pas à bout, même si c’est délicieux. Sur la place, une chanteuse joue des reprises de chansons célèbres en italien, et elle est vraiment douée. Pour notre dernière soirée à Florence, c’est vraiment la Dolce Vita !

Total : 2 entrées + 2 plats de pâtes + 2 verres de vin accompagnés de tapenade (délicieuse) + 1 bouteille d’eau = 41 euros
Le plus : la déco vintage chic et l’ambiance de la place

Où manger pas cher à Florence : Santo Spirito

Trattoria Sant Agostino
Via Sant Agostino 23

A deux pas de la Piazza Santo Spirito, cette trattoria nous attire par son décor typique et cosy et sa carte. Dès que nous passons la porte, nous sommes accueillis très gentiment par la serveuse. Elle ne parle ni français, ni anglais, étonnant dans une ville si touristique, mais ce manque, elle le compense largement par son accueil très attentionné et authentiquement chaleureux. La carte est aussi à la hauteur. Nico prend en entrée des oignons farcis, un vrai délice, et moi une soupe d’orge perlé, très délicatement parfumée. Puis nous prenons chacun un plat de pâtes à la tomate fraîche et al Ragù. Les pâtes sont meilleures qu’ailleurs : il s’agit de pâtes artisanales, délicieuses.

Total : 2 entrées + 2 plats de pâtes + 1/4 de vin + 1 carafe d’eau = 44,50 euros

Quartier des Offices

All'Antico Vinaio

All’ Antico Vinaio
Via dei Neri, 74/R

La Via dei Neri n’est pas très longue mais très réputée pour qui veut manger un morceau à proximité du Musée des Offices à Florence ! On vous conseille de commencer par All’ Antico Vinaio, une institution ici. Il y a deux boutiques qui se font face et qui proposent la même chose, mais sur les coups de midi, la queue est la même de chaque côté de la rue. C’est le meilleur panini qu’on ait mangé à Florence, donc la réputation n’est pas surfaite ! Pour 5 euros, c’est un panini avec d’excellents produits du terroir, frais, fait à la demande et bien chaud qui vous est servi. Je me suis régalée avec l’Inferno : viande, ratatouille, sauce piquante… Très copieux et super bon ! Dégusté au soleil au dessus de l’Arno, c’est le bonheur du visiteur à Florence !

Gelateria dei Neri
Via dei Neri, 9/11

A peine plus loin que All’ Antico Vinaio, c’est une bonne petite gelateria comme on les aime. La glace est bonne et les prix honnêtes. Le seul fait marquant à noter : la boule de citron de Nico a voulu se faire la malle, mais il l’a rattrapée au vol. Bon réflexe, mais après, ça colle un peu pour faire les photos 😉

Total : 2 doubles = 4 euros

Quartier San Lorenzo / Mercato Centrale

Où manger pas cher à Florence : Mercato Centrale

Trattoria Sergio Gozzi
Piazza San Lorenzo

Dans ce secteur très touristique de Florence, face à la Chapelle Médicis, ce n’était pas gagné de trouver un bon resto authentique. Et pourtant, entre deux boutiques de maroquinerie, la trattoria Sergio Gozzi m’a attirée dès notre premier jour à Florence. Pourquoi ? Son enseigne minimaliste est très peu tapageuse, son menu écrit à la main sur un set de table en papier (c’est devenu une de nos références), peu de plats mais typiques de Florence (ribollita, tripes). Il faut attendre 12h pour manger, mais pas non plus attendre trop longtemps car ensuite il y a la queue ! Une fois passé l’entrée peu avantageuse du resto, nous voilà dans une salle authentique. De veilles tables en bois au plateau de marbre, un banc qui court tout le long du mur de la salle, des affiches passées à la gloire de la Fiorentina, de vraies serviettes en tissu… Bref, déjà nous sommes conquis.

Les deux salles se remplissent très vite, et une queue se forme sur le trottoir. La serveuse est sympa et rapide, ce qui est tout à son honneur, vu le nombre de touristes qu’elle accueille à longueur d’année. Nico choisit encore une fois un plat de lampredotto accompagné d’une sauce aux tomates, poivrons et pommes de terre. Moi, j’opte pour des raviolis al ragu. De vrais raviolis fourrés de ricotta et épinards et avec une délicieuse sauce à la tomate. Nico poursuit avec des pâtes à la tomate fraîche.

Total : 1 plat de raviolis al ragu + 1 plat de tripes + 1 plat de pâtes + ¼ de vin + 1 carafe + 2 cappuccinos = 37,50 euros

Trattoria Mario
Via Rosina, 2r

Du côté du Mercato Centrale, il y a beaucoup de restaurant qui font le tour de la place, mais la Trattoria Mario se distingue par le fait que sa façade est la moins clinquante, sa vitrine étant entièrement recouverte d’autocollants, et par la queue qui déborde sur le trottoir dès 12h. Nous arrivons à 11h45 et prenons les dernières places pour le service de midi. C’est « à la bonne franquette », on est assis sur des tabourets en bois, et à table, on voisine avec les autres clients. La serveuse n’est pas particulièrement aimable ni souriante, mais la viande est excellente : j’ai pris la tagliata, tandis que Nico reste fidèle au lampredotto. Un habitué mange à la même table que nous. Nous sommes ébahis de voir quelle quantité de viande il est capable d’avaler !!

Nous ne nous attardons pas, et allons prendre un cappuccino au food court au 1er étage du Mercato Centrale

Total : 2 plats de viande Lampredotto + Tagliata + 2 verres de Chianti = 29 euros

Où manger pas cher à Florence : Mercato Centrale

Mercato Centrale : Food Court au 1er étage

Nous n’y avons jamais mangé, préférant tester de petites trattorias, mais je suis sûr qu’on aurait pu y manger bon et pas trop cher. D’une part, comme il s’agit d’un food court où tous les restos se partagent la salle, il n’y a pas de coperto à payer. Hop, 3 euros d’économisés, ce qui vous paye le cappuccino, qui y est d’ailleurs excellent pour un prix très honnête : 1,5 euros.

Par contre, on y a goûté le cannolo : cette pâtisserie plutôt originaire de Sicile, mais qu’on voit à tous les coins de rue. C’est un biscuit roulé en forme de gros cigare, fourré avec une crème à base de ricotta, et saupoudré de sucre et d’éclats de pistache. Ici, c’est très frais pour la simple raison qu’on le prépare devant nous. C’est raffiné et pas trop sucré, par contre ça vous leste pour le reste de la journée.

Après ça, on n’a plus jamais eu envie de tester les cannoli rabougris des échoppes en ville.

Concernant l’ambiance du 1er étage du Mercato Centrale, c’est très bruyant le midi, car très couru, mais c’est assez sympa. En plus c’est assez chic sous la structure métallique du marché. Bref on a bien aimé, même si il y moyen de trouver une cuisine plus authentique à Florence.

Cappuccino : 1,5 euros
Cannolo : 3 euros

Mercato Centrale : Da Nerbone au rez-de-chaussée

Si vous aimez les tripes, vous allez aimer Da Nerbone. Mais si vous n’aimez pas tripes, vous pourrez quand même manger un truc sympa. Comme c’est une institution à Florence il faut arriver de bonne heure. C’est après notre visite matinale des Offices que nous prenons la queue vers 11h30, et pourtant il faudra quand même patienter un bon moment. Les paninis sont fabriqués à la demande comme presque partout à Florence.

Nico choisi un Bollito (encore des tripes) et je réussis à avoir un panini sans tripes. Avec une petite bouteille d’eau, on part dévorer notre butin sur les tables installées en face de la boutique. Bon OK pour les légumes on repassera, mais c’est bon, chaud et pas cher.

Total : 2 paninis + 1 petite bouteille d’eau = 8,50 euros

Où manger pas cher à Florence

Au final, à Florence, on mange très bien, malgré la forte affluence touristique et la tentation de se faire des sous sur le dos des touristes. Vous ne ferez sans doute pas toujours un entrée-plat-dessert, mais quand on passe sa journée à marcher, c’est pas non plus forcement l’objectif. On n’a presque jamais été déçus et on a toujours mangé pour un rapport qualité prix honnête. Il est assez facile de manger pour pas cher à Florence en se contenant d’un panini, d’une glace et d’un cappuccino.

Carte de nos bons plans resto à Florence

 

2 Responses to Où manger bon et pas cher à Florence : nos bonnes adresses

  1. Lucie 23 octobre 2017 at 11 h 29 min #

    Super cet article, merci pour toutes ces astuces que je noterai si je passe à Florence un jour.
    On va en Italie pour manger aussi non? #teamgourmande
    Vos photos donnent envie ! hihi

  2. Carnets de Voyage Photos 23 octobre 2017 at 18 h 51 min #

    Merci pour ton commentaire Lucie. Oui, nous on adore manger en Italie (on adore manger tout court d’ailleurs).

Laisser un commentaire

*