Grand Canyon : le monstre de l’ouest américain

Welcome to Grand Canyon National Park

Welcome to Grand Canyon National Park

A Grand Canyon, l’immensité du paysage dépasse l’entendement. C’est à pieds qu’on le découvre le mieux. Y passer une nuit permet d’admirer le lever et le coucher du soleil : magique !

Après notre visite à Monument Valley, l’étape suivante était logiquement Grand Canyon. La route pour parvenir au site le plus célèbre de l’ouest américain et assez longue et monotone. Nous avons mis la matinée pour rejoindre l’entrée Est de la south rim, en passant par Kayenta où nous avons fait quelques courses.

Pour cette première approche, nous avons choisi de visiter la rive sud de Grand Canyon, qui est aussi la plus touristique. Etant donné notre programme dense, nous avons consacré qu’une après midi à la balade, plus le lever de soleil du lendemain. Si nous avions voulu descendre dans le canyon, il aurait fallu prévoir au moins de rester 2 nuits sur place.

Grand Canyon South Rim : première rencontre, nouvelle baffe

Grand Canyon National Park

Grand Canyon National Park

A l’approche de l’entrée Est du Parc de Grand Canyon nous retrouvons un peu de verdure. Cela fait plaisir aux yeux après toutes ces étendues désertiques que nous venons de traverser. Quand nous descendons de la voiture pour la traditionnelle photo à l’entrée du parc, deux bonnes surprises nous attendent :

  • ça sent délicieusement bon les pins, un peu comme si on venait d’ouvrir une énorme boite de bonbons La Vosgienne
  • il fait plus frais grâce à la végétation et peut être aussi à l’altitude (2250 m d’alt. environ)

Par contre, le revers de la médaille, c’est qu’on retrouve la foule : il faut faire la queue pour entrer dans le parc, ruser pour trouver une table de pique-nique aux aires de stationnement prises d’assaut, et jouer des coudes pour arriver à prendre une photo aux points de vue.

Notre premier arrêt sur Desert Drive sera à Desert View. Et là, il faut bien avouer qu’on se pend une nouvelle baffe, même si on s’attend à l’immensité du paysage. C’est tellement immense qu’on a même du mal à comprendre ce paysage. A perte de vue, ce sont des plissements de la roche, une explosion de couleurs, et tout en bas, le petit filet d’eau, c’est le Colorado. On ne sait plus où regarder, si on est encore sur terre ou dans les airs. Bref, ce paysage dépasse l’entendement.

Les animaux sont nos amis ! (ça change…)

Mule Deer Grand Canyon National Park

Mule Deer croisée à Grand Canyon National Park

Nous ne ferons pas tous les arrêts de Desert Drive car le temps file et nous voulons faire la partie ouest de la South Rim cet après midi. Arrivés à Grand Canyon Village, c’est un peu la galère pour trouver une place de parking. Finalement, nous arrivons à attraper une navette que nous prenons jusqu’au terminus à Hermit’s Rest le point le plus à l’ouest accessible par la route sur la South Rim. En effet, la route à l’ouest de Grand Canyon Village n’est accessible qu’avec les navettes gratuites. La plupart des visiteurs se contentent de relier les différents points de vue en navette, et ne restent que quelques minutes aux belvédères. Impeccable, nous sommes donc seuls pour parcourir le sentier qui longe Grand Canyon en revenant vers notre point de départ. Le chemin n’est pas toujours en bordure du canyon, et traverse la forêt de Kaibab. La première partie est goudronnée, puis l’itinéraire se transforme en chemin qui serpente entre les arbres et flirte avec le vide.

Au détour d’un virage, nous croisons deux mules deer, pas farouches du tout. Elles savent très bien que nous sommes là, mais nous ignorent superbement. Elles traversent à 2 mètres de nous, et nous restons complètement scotchés par cette rencontre. Ici, les animaux ne sont pas timides. Cette première rencontre animalière nous met en joie et nous portera chance, car c’est à Grand Canyon que nous avons croisé le plus d’animaux.

Canyon National Park Hopi Point

Grand Canyon National Park Hopi Point

Mais il faut continuer, car il nous reste encore du chemin à faire, si nous voulons atteindre Hopi Point pour le coucher du soleil. Alors que nous approchons de notre objectif, nous repérons dans le ciel de nombreux corbeaux. Euh des corbeaux, t’es sûr ? Ils sont un peu gros quand même ! Ben oui, ce ne sont pas des corbeaux mais les célèbres condors de Californie. C’est un des plus grands oiseaux du monde, avec presque 3 mètres d’envergure. Leur vol est silencieux et très rapide (jusqu’à 80 km/h). C’est pourquoi nous n’avons aucune photo à vous proposer, toutes les notres sont floues. Les condors, qui sont plus d’une dizaine, planent sur les courant d’air chaud montant de Grand Canyon. Ils sont aujourd’hui une espèce en voie de disparition. Les condors de Californie ont été réintroduits à Grand Canyon, et il paraît même qu’ils portent tous des noms. Encore une fois, nous sommes fascinés par cette belle rencontre inattendue (même si on a un peu l’impression de passer pour un repas potentiel !)

Canyon National Park Hopi Point

Coucher de soleil à Hopi Point

Après avoir parcouru 5,6 miles depuis Hermit’s Rest (soit 9 km), nous atteignons Hopi Point réputé être un très beau spot pour le coucher de soleil. Il y a aussi tout un tas de peintres qui sont agglutinés le long de Grand Canyon, et qui ont représenté avec plus ou moins de bonheur le paysage sous leurs yeux. Désolée, mais je préfère encore l’original !

Après avoir recherché le meilleur endroit où installer le trépied, nous nous posons en attendant le coucher de soleil. Les ombres envahissent rapidement Grand Canyon, et la lumière et la température baisent très vite. Encore une fois, nous plions bagage vite fait, car il ne faut pas louper la dernière navette pour retourner à Grand Cayon Village. Sinon, il faudra encore qu’on se tape 3,5 km à pieds de nuit pour rejoindre le camp de base, et là, franchement, je suis plus d’attaque !

On est un peu serrés dans le bus, mais qu’importe, on est vite arrivés. Il ne nous reste plus qu’à récupérer la voiture et trouver une place (encore une gageure) au Bright Angel Lodge (retrouvez nos impressions sur l’hôtel à la fin de l’article dans les infos pratiques). En chemin nous manquons d’écraser une grosse bêbête, surement un tamanoir d’après la forme de l’animal.

Yaki Point Grand Canyon National Park

Lever de soleil à Yaki Point

Après un gros dodo au Bright Angel Lodge dans une cabin très sympa, nous filons admirer le lever de soleil à Yaki Point, réputé pour le sunrise. Nous croisons la route d’un elk qui perturbe la circulation, le coquin ! Lui aussi se fiche éperdument des voitures, et se gratte avec bonheur la tête et les bois à un arbre au bord de la route. Après l’avoir doucement doublé avec prudence (il est chez lui après tout), nous nous garons sur Desert Drive. La route pour accéder à Yaki Point se fait aussi exclusivement en navette, mais on n’a ni l’envie d’attendre, ni l’envie de partager notre solitude ce matin. Après 20 minutes de marche et encore deux mules deer croisées, nous atteignons Yaki Point. Il est déjà trop tard pour le lever de soleil, mais la lumière matinale est tout e même très belle. Nous sommes seuls, pas un bruit, pas un mouvement. Juste le son du vent dans les pins autour de nous. Après ce regard d’adieu à Grand Canyon, nous revenons sur nos pas et prenons la route plein sud en direction de Williams et de la Route 66.

Grand Canyon : Infos pratiques

Où dormir à Grand Canyon : Bright Angel Lodge

Yaki Point Grand Canyon National Park

Lever de soleil à Yaki Point

Tous les hébergements de Grand Canyon National Park sont gérés par la centrale de réservation Xanterra (comme à Yellowstone). Là non plus, vous ne serrez pas étonnés de devoir réserver des mois à l’avance et de payer assez cher votre hébergement. Vous pouvez bien sûr loger à l’extérieur du parc, mais les villes les plus proches (Williams au sud) sont à 1h de route. Si vous prévoyez d’assister au lever ou au coucher du soleil sur Grand Canyon, cela complique un peu les choses.

Le Bright Angel Lodge présente deux avantages :

  • il est facile à trouver. Il suffit de continuer tout droit sur Desert Drive et on finit par passer devant.
  • C’est l’hôtel le plus proche du départ des navettes pour Hermit’s Rest Road : vite parti et vite arrivé.

L’inconvénient est qu’il est très difficile de trouver une place de stationnement pas trop loin de sa cabin.

Elk à Grand Canyon National Park

Elk à Grand Canyon National Park

Le check-in et le check-out sont rapides (24h/24). Notre cabin est rigolote, toute en bois dans un style trappeur, et bien équipée : frigo, micro onde, machine à café, salle de bain, et produits de toilette écolo de la marque Xanterra. On ne peut qu’admirer la supériorité marketing : on peut acheter les mêmes produits de toilette à la boutique souvenir de l’hôtel. Cela dit, c’est le seul hôtel où nous avons vu les produits de toilette présentés dans des bidons avec un pous-pous. Cela produit bien moins de déchets que tous les tubes individuels dont on ne consomme que la moitié et qui finissent à la poubelle ! En plus, les produits sont de bonne qualité. J’ai failli craquer pour le lait corporel au thé vert, mais je me suis retenue à temps, et j’ai sagement résisté aux sirènes du consumérisme (si, si, j’ai le droit d’y croire !).

Pour le repas, le resto du Bright Angel ne casse pas trois pattes à un canard. L’attente est encore une fois très longue et je ne garde pas un souvenir impérissable de mon burger, assez moyen. Le seul bon point du repas est que le serveur ne nous a pas compté nos cocas !

Circuler à Grand Canyon

Panneau attention aux elks

Panneau attention aux elks

Desert Drive est la route 64 qui permet d’accéder à Grand Canyon pour l’Est, si vous venez de Page, ou Monument Valley per exemple. Ne vous attendez pas à une route panoramique en corniche. Desert Drive traverse la forêt de Kaibab et les rives de Grand Canyon sont très boisées. Il y a de nombreux points de vue accessibles facilement tout le long de Desert Drive.

Il y a trois lignes de navettes différentes à Grand Canyon :

  • la ligne orange dessert Grand Canyon Village et plusieurs point de vue avant d’atteindre Yaki Point (a faire au lever du soleil)
  • la ligne bleue dessert les hébergements dans Grand Canyon Village
  • la ligne rouge permet d’accéder à la partie Ouest de Grand Canyon, et dessert une dizaine d’arrêt avant d’atteindre Hermit’s Rest.

Un sentier pédestre, parfois goudronné, permet de relier Hermit’s Rest à l’ouest à South Kaibab Trail Head à l’Est, en passant par une quinzaine de point de vue, et bien entendu, par Grand Canyon Village. Même si le parcours présente peu de dénivelé, ne partez pas sans emporter avec vous beaucoup d’eau. Mais heureusement, si la fatigue se fait sentir, vous pourrez attraper une navette.

Nos coups de coeur à Grand Canyon

  • un peu de fraicheur et de verdure dans cet immense désert
  • les rencontres animalières qui nous ont presque plus marquées que Grand Canyon lui-même
  • notre cabin au Bright Angel Lodge

 

4 Responses to Grand Canyon : le monstre de l’ouest américain

  1. Eve 2 novembre 2015 at 21 h 45 min #

    Chouette article qui me rappelle de beaux souvenirs! Nous y étions il y a quelques semaines à peine. 🙂

  2. Carnets de Voyage Photos 9 novembre 2015 at 7 h 53 min #

    Merci Eve,
    Oui, c’est un beau souvenir aussi pour nous. La prochaine fois (si si y’en aura une !) on descent dans Grand Canyon !!

  3. Sophie 3 juin 2016 at 17 h 08 min #

    Bonjour,

    J’aurais aimé savoir durant quelle période de l’année vous avez effectué ce voyage ?

  4. Carnets de Voyage Photos 3 juin 2016 at 21 h 25 min #

    Bonjour Sophie,

    Nous sommes partis du 14 Septembre au 3 Octobre 2014.
    Bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.