Mes souvenirs de voyages préférés : les bijoux et les vêtements

Plutôt que d’acheter des souvenirs de voyage kitchs, j’aime rapporter des objets que je peux porter. Voici quelques exemples de bijoux et vêtements rapportés du monde entier.

Attention, article spécial fille (quoique, messieurs si vous voulez faire plaisir à votre chérie, et lui rapporter un souvenir de voyage, cet article est aussi pour vous !).

Ramener des souvenirs de voyage…ou pas

Restauration de ZelligeJe ne suis pas une grande fan des souvenirs de voyages, des bibelots et des collections en général. D’une part, ça prend la poussière sur les étagères. Plus les années passent, plus il y en a, et moins on y voit clair. Enfin, ce n’est pas parce que vous avez un bibelot ramené de voyage sur votre cheminée que vous allez vraiment y prêter attention. Et puis, moi, une multitude d’objets entassés, ça m’angoisse. Autant dire que je ne suis vraiment pas une bonne cliente pour les magasins souvenirs !

Bon bien sûr, je fais des exceptions (pourquoi cet article sinon !). S’il m’arrive d’acheter un objet en souvenir de voyage, c’est qu’il a une signification particulière, comme cette étoile de zellige. Je l’ai acheté aux Tombeaux Saadiens à Marrakech, après que l’artisan qui l’a taillé m’a expliqué et montré la complexité de son travail. Quand je la regarde, je me rappelle cet homme, son travail éreintant, son métier beau mais dur. En lui achetant ce petit souvenir, je lui ai peut être donné 3 sous à rajouter à sa tirelire. En tout cas, c’était un gage de respect et d’admiration pour son travail.

Des souvenirs de voyage avec moi tous les jours

Souvenirs de voyage Tunisie, Australie, Marrakech et LondresLes souvenirs de voyage que je préfère, ce sont ceux que je peux utiliser souvent, comme des vêtements ou des bijoux. Depuis de nombreuses années une tradition s’est instaurée presque sans que j’y fasse attention. J’aime ramener des bijoux de mes voyages. Quand je les porte, c’est un peu de mes vacances que j’emmène avec moi. Du coup, mes proches ont aussi pris l’habitude de m’offrir des bijoux en souvenir de leurs voyages. Voici quelques un de ces souvenirs.

Australie : Boucles d’oreilles en argent et en pierre locale

Et ben non ! Pas d’opales ! A l’époque, je n’étais pas très fan, même si le choix des bijoux en opales dans les magasins de souvenir de Sydney est important. Les beaux bijoux sont chers et les opales elles-mêmes sont des pierres semi-précieuses presque aussi chères que des pierres précieuses. Je me suis donc rabattue sur des créoles toutes simples en argent, achetées au Paddy’s Market. L’autre paire, elle aussi assez simple, est fabriquée à partir de pierre qu’on ne trouve qu’en Australie. Un autre souvenir ramené d’Australie et qui m’a suivi longtemps : mes UGG que je porte encore de temps en temps en hiver. J’ai bien pris garde à lire l’étiquette au-dessus du talon, et vérifier qu’elles étaient bien « made in Australia ».

Bretagne et entrelacs celtiques

Je crois que c’est le seul souvenir que j’ai rapporté de mon voyage d’étude de 1ere année de BTS Tourisme en Bretagne. Je ne sais plus où je les ai achetée, ce n’est pas de l’argent, juste du métal couleur argentée. Mais 15 après, je les porte toujours avec plaisir, et elles me rappellent ma période « celtique ».

Prague : ambre et Art Nouveau

Souvenirs de voyage USA, Salzbourg, Vienne et PragueC’est un cadeau qu’on m’a rapporté de Prague : des dormeuses avec un pendentif en ambre verte. Je me demande si la pierre n’a pas subi un traitement pour arriver à cette couleur presque fluo, mais je m’en fiche, je les aime beaucoup. Leur style art nouveau n’est pas étonnant : Mucha (j’adore aussi) était originaire de Prague et un musée lui est consacré.

Vienne : un petit souvenir de Sissi

Encore un cadeau rapporté pour moi de Vienne, la ville de Sissi, ou Elisabeth, Impératrice d’Autriche. Sur son portrait le plus célèbre, elle porte une parure de fleurs d’Edelweiss en diamant et perles, piquées dans ses cheveux. Désolée, mais ma version à moi est beaucoup moins riche : il s’agit d’une reproduction en cristaux Swarovski. Les originaux sont conservés au musée Sissi à Vienne.

Salzbourg en Swarovski

La marque Swarovski, aujourd’hui connue et portée dans le monde entier est née en Autriche, dans le Tyrol. Si les amateurs de photo la connaissent pour leurs lentilles et optiques, nous les filles, on la connait pour leurs bijoux clinquants et pas chers. Ce bracelet double tour, il s’en est vendu des millions dans le monde. Mais combien peuvent dire qu’il vient de Salzbourg, berceau de la marque ?

Souvenir de voyage USAMarrakech et bijoux Touaregs

Le vrai souvenir de notre voyage à Marrakech, c’est bien cette parure en perles, argent et cornaline, qui est une pierre orangée de la famille des quartzs. Quant à l’argent, je ne suis pas sûr qu’il y en ait beaucoup dans cette parure, car les parties métalliques ne noircissent pas vraiment. Pas grave. J’aime beaucoup cette parure quand même et ce style en général. Je l’ai acheté à l’Ensemble Artisanal de Marrakech, à Guéliz. Dans le souk, il m’aurait été impossible de faire un choix sans que les vendeurs essayent de me fourguer la totalité de leur stock. Ce bijoux n’est pas vraiment typique du Maroc, car les Touaregs, peuple nomade, vivent plutôt dans le Sahara central.

USA Arizona : bijoux Navajo en turquoise

Pour le coup, là c’est super local ! Les boucles d’oreille « plumes » ont été achetées à Monument Valley, sur Valley Drive, pour la somme de 5 $. Je voulais absolument le symbole de la plume, et à la boutique du Visitor Center de Monument Valley (hors de prix !), je n’ai pas trouvé mon bonheur. Dans les alentours de Monuments Valley, les Navajo tiennent de petites boutiques de fortune le long de la route. Au moins, j’étais sûre que mes sous iraient à la personne qui a fabriqué les bijoux.

L’autre paire, je l’ai achetée 11 $ dans la petite ville de Williams, à 1h de route de Grand Canyon, dans la boutique Turquoise Tepee. La boutique ne paye vraiment pas de mine de l’extérieur (et à l’intérieur non plus), mais on y a trouvé pleins d’objets très jolis, des bijoux en turquoise, et un super joli petit couteau de poche au manche orné de turquoise et autres pierres locales, que j’ai ramené en cadeau. Les prix sont bien en dessous des tarifs pratiqués dans les autres boutiques de Williams, et le vendeur, bien plus agréable !Souvenir des USA : Jeans Levis 501

La turquoise est la pierre porte-bonheur des indiens Navajo. Ils disent que si c’est la première chose que l’on voit le matin, alors la journée sera bonne.

Des USA, on a aussi rapporté des jeans Levis et des chaussures. Pas de Converses, même si cette marque me suit depuis 20 ans. J’ai d’ailleurs été très déçue de la boutique Converse des Outlet South de Las Vegas : peu de choix et rien dans mes goûts. J’ai trouvé mon bonheur juste à côté dans un Boot Barn : une belle paire de Santiag. Le cuir est tellement épais que je n’ai pas encore fini de les faire. J’y ai mis le prix (autour de 250 $), mais j’y tenais. D’ailleurs, j’aime porter des chaussures « originales ». J’ai porté pendant des années des poulaines (des chaussures médiévales qui se terminent en pointe) achetée à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn.

Ribeauvillé : petite fleur des champs

Ces boucles d’oreilles ne sont pas vraiment typiques des savoirs faire de l’Alsace, mais j’y tiens beaucoup, car c’est ma copine Laura qui me les a offertes. Elles viennent de la boutique « Juste à Côté » située sous la Tour des Bouchers. Dans cette boutique, plusieurs artistes vendent leurs créations originales, dans un style vintage et coloré.

Londres : toutes simples !

Dans une boutique à côté de Covent Garden, j’ai craqué pour ces boules en argent (pour le coup, elle c’est sûr, elles noircissent). Rien de très typique là-dedans. Si j’avais voulu faire local, j’aurais plutôt du faire un piercing. Et bien non, mes piercings ont tous été réalisés à …. Vesoul !

Oléron et bijoux du bord de merSouvenir de voyage Tenerife, Bretagne, Oléron et Alsace

Comme à Ribeauvillé, Oléron est un endroit touristique. Et qui dit touristes à la plage, dit bijoux artisanaux. Cette fois-ci, ce qui m’a plu, c’est la forme de la boucle, très originale. La perle est réalisée en pâte polymère (pâte Fimo pour les intimes).

Tunisie : au souk de Sousse

C’est sans doute le premier bijou que je me suis achetée. J’avais 13 ans et j’y ai mis tout mon argent de poche pour m’offrir ce souvenir unique. J’ai même négocié dur, sous le regard de mes parents (sans doute la seule et unique fois, car j’ai horreur de ça). Au final, le vendeur est tombé d’accord sur mon prix, soit la totalité de mes sous, en disant que la première vente du matin porte chance. Ce collier en argent et grenat, je le porte encore de temps en temps, mais c’est une vraie galère à nettoyer (ça, j’y ai pas pensé au moment de l’achat !).

Tenerife et perles de culture

Non, je ne suis jamais allée à Tenerife. Mais j’en ai quand même un petit souvenir : deux perles de culture, une des spécialité de Gran Canaria, qu’on trouve, paraît-il dans de nombreuses boutiques.

Voilà mon petit tour du monde des souvenirs de voyage. Rien de très grande valeur là-dedans, donc pas la peine de venir cambrioler ma maison ! Mais ils ont une grande valeur sentimentale pour moi. Et vous, qu’aimez-vous rapporter en souvenirs de voyage ?

 

5 Responses to Mes souvenirs de voyages préférés : les bijoux et les vêtements

  1. Eve 7 janvier 2016 at 21 h 13 min #

    Bonne année à vous trois!

    Ton article m’a tout de suite interpellée, Charlotte, car j’écris en ce moment un billet sur un thème similaire. J’aime aussi acheter des bijoux et des vêtements en souvenirs de mes voyages. C’est une façon de garder mes voyages passés bien vivants dans mon quotidien. Je constate que nous avons des goûts très similaires. 😉

    À bientôt! 🙂

  2. Une Porte Sur Deux Continents 8 janvier 2016 at 3 h 56 min #

    De très jolis bijoux. En plus ça ne prend pas de place dans les bagages. J’aime aussi en ramener quand je trouve quelque chose qui me plait. Sinon, des souvenirs gourmands, histoire de prolonger les plaisir une fois rentrée. Bises et très belle année à vous 3 ! 🙂

  3. Carnets de Voyage Photos 8 janvier 2016 at 8 h 32 min #

    Bonjour les filles,

    @Eve : merci pour ton message. C’est tout à fait ça. Je garde un souvenir vivace du voyage en portant les objets que j’en ai ramené. Bon parfois, dans le feu de l’action et l’influence de la société dans laquelle je me trouve, j’aurais tendance à acheter des vêtements difficilement portables de retour en France 🙂

    @Nathalie : L’avantage aussi d’acheter des bijou et vêtements sur place, c’est qu’on peut partir la valise moins chargée. Pour les USA, j’étais partie avec des vêtements usagés (pas tous hien !), que j’ai laissé derrière moi à la fin du séjour. Ca a fait de la place pour les nouveaux vêtements (et surtout les santiags) dans la valise. Pour les souvenirs gourmands, je te reconnais bien là ! Moi aussi j’aime bien en ramener quand je trouve quelques chose de pas trop galère à transporter. J’ai souvenir d’avoir ramené une bouteille de vin d’Australie dans mon bagage soute. Je te dis pas comme je l’avais saucissonné dans du film bulle pour qu’elle arrive entière !

  4. Maheva 8 janvier 2016 at 10 h 55 min #

    Coucou Charlotte,

    Sympa cet article, j’ai fais également le constat lors de mon dernier voyage que nous n’achetions finalement que rarement des bibelots.
    Depuis quelques années, j’ai l’habitude de ramener avec moi quelques beaux tissus pour mes futures créations en couture. Cameroun, Guadeloupe… en fait ça dépend des pays, évidemment… mais c’est devenu une petite tradition. Je note aussi dans mes carnets de voyage des idées de créations locales glanées ici et là.
    Et puis c’est l’occasion par la suite de se remémorer plein de souvenir lorsque j’utilise ces tissus. Ma sœur m’en a ramené un superbe du Maroc, je trouve ça chouette.

    Et puis sinon… c’est surtout des souvenirs de cuisine que l’on ramène, des idées de plats à se faire en rentrant (on note ça sur notre cahier pendant le voyage), comme ça on est jamais à court d’idée quand les amis se pointent à l’improviste !
    Bref… vivement le prochain voyage ! 🙂

  5. Carnets de Voyage Photos 8 janvier 2016 at 17 h 11 min #

    Salut Maheva,

    Sympa cette idée de rapporter des tissus pour ensuite se faire ses propre création avec. Bon bien sûr, ça suppose de savoir coudre ! 😀
    Comme toi, je rapporte des idées de cuisine. Depuis notre voyage à Marrakech, on a acheté un plat à tajine, et on en mange souvent, alors qu’on n’en mangeait jamais avant. Le voyage, ça passe aussi beaucoup par l’assiette !

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.