Vacances à Sérignan en Occitanie
  • Facebook
  • Pinterest

En vacances en famille en Occitanie, nous avons testé beaucoup d’adresses de restaurants et de sites à visiter. Dans ce petit guide, vous retrouverez nos impressions, nos avis et nos conseils pour profiter à fond, et faire de ce séjour en Occitanie un super souvenir !

Malgré la situation sanitaire et le COVID, nous avons choisi de partir hors de notre région, vers le Sud et la mer, pour nous faire plaisir, mais aussi pour soutenir l’économie du tourisme durement touchée. Nous avons fait attention à rechercher de vastes étendues où la distanciation physique est facile à appliquer et une région que nous ne connaissions pas encore : bienvenue en Occitanie !

Vacances à Sérignan en Occitanie
  • Facebook
  • Pinterest

Pourquoi choisir l’Hérault en l’Occitanie ?

Nous voulions un camping avec accès direct à la mer, de grandes plages et une ambiance méridionale. Google Maps nous a aidés à trouver un endroit particulièrement calme : le camping Beauséjour à Sérignan-Plage en Occitanie. Dans le coin, il n’y a que des campings, très peu de restos et de commerces, plutôt regroupés à Sérignan, à quelques kilomètres à l’intérieur des terres. Nous avons donc pris la voiture presque tous les jours, mais nous n’avons pas fait que de la plage. Nous avons aussi pu visiter de chouettes endroits autour de Béziers.

Vacances dans l’Hérault en Occitanie : impressions en vrac

 🙂 Il y a des lauriers roses partout : c’est trop beau ! On a adoré le côté très verdoyant du paysage (beaucoup plus qu’en Camargue). Même notre camping était couvert de fleurs. Ça donne envie d’en planter dans le jardin !

 🙂 Oui, il fait chaud en Occitanie, mais il y a souvent du vent, ce qui rend la chaleur supportable. Même que quand tu sors de la piscine ou de la mer et qu’il y a du vent, tu es rafraichi direct ! Les soirées et nuits étaient douces. Le soir, pensez à prendre une petite laine.

  😈 Ces saletés de moustiques qui nous avaient plutôt laissés tranquilles en Camargue nous ont dévorés. Et en plus, ils n’attendaient même pas le soir ou la nuit pour le festin !

 🙂 Béziers est une jolie petite ville, peu touristique, mais avec des sites intéressants à découvrir.

 🙂 Sérignan est un adorable village, baigné par les eaux de l’Orb. On n’y a découvert le manège que le dernier soir (un peu dommage), on n’a pas eu le temps de visiter la coopérative viticole (dommage aussi), mais on a adoré dîner sur sa très jolie place ombragée de majestueux platanes.

 🙂 Il y a du bon vin en Occitanie ! Le vin du Languedoc-Roussillon a longtemps été considéré comme moins prestigieux que celui de Provence. Et bien, il gagne à être connu ! Notre camping était cerné par les vignes. Si on n’a pas eu le temps de visiter la coopérative locale, on a eu l’occasion de tester (et de ramener) du vin banc et du rosé de Sérignan, qui est très bon et pas cher.

 🙂 On sent déjà l’influence espagnole : la tradition taurine est bien ancrée, mais ici, pas de courses camarguaises, c’est la corrida ! Les arènes de Béziers sont d’ailleurs célèbres. On a aussi découvert le musée taurin de Béziers, un coup de cœur pour Maxime ! Et puis, partout, on vous propose de la sangria, rouge ou blanche. J’avoue qu’avant je n’étais pas fan, mais depuis, je me suis mise à la sangria blanche maison pour les apéros d’été.

Jour 1 : Bienvenue à Sérignan, en Occitanie

Sérignan, vue sur l'église depuis le pont
  • Facebook
  • Pinterest

 

Nous arrivons vers 14 h au camping Beauséjour à Sérignan-Plage. Le contact très sympa par téléphone et mail se confirme. Johannes nous donne un plan et nous indique les emplacements libres qui conviennent à nos critères (pas sur un accès principal, ombragé). Il nous laisse faire le tour et choisir l’emplacement qui nous convient le mieux. 2 heures plus tard, le campement est installé ! Nous filons à la plage pour le reste de l’après-midi. En soirée, nous allons faire un tour dans le charmant village de Sérignan qui est resté authentique. Nous dînons au Mistral, sur la très jolie place du village, ombragé de magnifiques platanes.

Jour 2 : Plage ou piscine ?

Une journée de repos bien méritée : le matin on reste tranquille à jouer à la tente. Repas « maison », puis après-midi partagé entre la piscine du camping, vraiment très sympa et familiale, et la plage. Pour dîner nous n’irons pas bien loin, à 200 mètres à tout casser : nous testons avec succès « Mon Restaurant d’été » où nous reviendrons à plusieurs reprises.

Jour 3 : Balade à Béziers

Ce matin, nous avons prévu de nous balader dans le centre historique de Béziers, une jolie petite ville de la région Occitanie. Nous nous garons au parking des halles, puis remontons à pied les ruelles vers le haut de la ville. Nous passons devant la mairie, un beau bâtiment dont le parvis est animé avec des sculptures de fruits et légumes. Nous rejoignons la cathédrale Saint-Nazaire, tout en haut de la ville. Sur le parvis, des lettres en 3D « Béziers », nous remettent de faire quelques photos et plans sympa, malgré un petit garçon très peu coopératif et boudeur. Nous visitons ensuite la cathédrale, qui s’ouvre sur un très joli cloître, puis nous descendons dans le jardin des évêques en contrebas des bâtiments religieux. Les jardins en terrasse surplombent la ville et l’Orb, la rivière qui passe au pied de la colline. Le point de vue est vraiment très joli et bucolique. On n’a pas l’impression de se trouver dans une grande ville.

Bézier-lettres 3D
  • Facebook
  • Pinterest

Après avoir vu la ville d’en haut, nous décidons d’aller voir le Pont Vieux et d’admirer le point de vue d’en bas. Ce n’est pas très loin à pied, mais l’itinéraire n’a pas vraiment été pensé pour les piétons. Nous longeons une route où ça circule vite et beaucoup, le trottoir est petit, bref, l’accès à pied n’est pas idéal en famille, mais en 15 minutes, nous avons rejoint le bas de la ville.

Ce pont a vraiment la classe ! Médiéval, construit sur des fondations romaines, il enjambe la rivière aux teintes vertes. Au coucher du soleil, le point de vue doit être exceptionnel ! Pas de chance pour nous, on n’aura pas l’occasion de faire cette photo. Il est midi, Maxime est fatigué et il faut déployer toute notre persuasion pour arriver à le faire remonter sur la colline à la recherche d’un resto.

Bézier : le Pont Vieux
  • Facebook
  • Pinterest

Après la pause repas au « CQFD », un salon de thé / snack en face de la mairie, nous rentrons à Sérignan. Après quelques courses, nous passons le reste de l’après midi à la piscine.  Nous dînons en soirée à la Brasserie Saint-Roch, une excellente adresse ! Après le repas, nous allons faire un tour en direction de la jolie église de Sérignan.

Jour 4 : Poney piscine et glace

Pour alterner avec la journée d’hier qui a été intense pour Maxime, nous restons tranquilles ce matin : lecture et jeux à la tente. Nous investissons les allées du camping pour des combats à l’épée où Zorro me met systémiquement la pâtée ! Nous pique-niquons sur place avant de passer 2 heures à la piscine. Vers 16h, nous nous rendons à pied au ranch Saint-Jean, juste à l’entrée de Sérignan-Plage. Maxime nous tanne depuis 3 jours pour aller y faire du poney. Le parcours poney et plutôt sympa, bien qu’en plein soleil. Maxime a adoré sa balade. Comme il fait vraiment très chaud, nous traversons la route pour aller manger une bonne glace à Mon Restaurant d’Été, qui est aussi un glacier artisanal. L’endroit en vraiment sympa, il fait bon sous la pergola, il y a du vent, la glace est délicieuse et il faut dire, impressionnante ! C’est aussi ça les vacances : ne pas bourrer pour remplir le programme, prendre le temps de se poser en terrasse et juste profiter.

Poney à Sérignan
  • Facebook
  • Pinterest

Jour 5 : Aquarium du Cap d’Agde

Ce matin, nous partons de bonne heure : nous avons un peu de route à faire pour aller à l’aquarium du Cap d’Agde. Ce n’est pas bien loin, mais il y a de la circulation, la route nous prend près d’une heure. L’aquarium n’est pas très grand, mais l’entrée n’est bien pas chère : 15 euros pour nous 3. Il n’y a que très peu d’attente à l’entrée, ça nous change de l’aquarium de Boulogne sur Mer où nous avions dû acheter nos billets en ligne dans la queue, pour avoir une chance de rentrer sans attendre pendant 3 heures.

Il n’y a peut-être pas beaucoup de bassins, mais ils sont vraiment chouettes. Des méduses très poétiques, une multitude de poissons de toutes les couleurs, des requins qui ont fasciné Maxime pendant près d’une demi-heure, une majestueuse tortue de mer, des poissons clown, vachette ou en encore hérisson, une raie…. Sans parler des superbes coraux et anémones qui offrent un écrin à ces poissons, digne de tableaux. On termine par la pouponnière, où nous observons des « bébés Némo » comme dit Maxime, à peine de la taille d’un ongle. Adorables ! Il y a aussi une mini salle de cinéma où l’on peut voir des documentaires, mais Maxime en encore petit pour cette partie moins interactive.

aquarium du Cap d'Agde
  • Facebook
  • Pinterest

Après une petite heure de visite, nous passons par la boutique, pas énorme, mais où Maxime trouve son doudou requin. Nous sommes tous enchantés par cette visite. Les enfants plus grands risquent de rester un peu sur leur faim (moi-même j’aurais aimé voir une ou deux salles de plus), mais avec des petits, c’est parfait ! Pas trop de monde, peu d’attente et une visite assez courte, c’est nickel !

A midi, nous déjeunons à la Brasserie Saint-Roch, sur la grande place de Sérignan où s’achève le marché. L’après midi est consacré à la piscine. En soirée, nous dînons à Valras-Plage où nous dégustons des pizzas à tomber par terre à Il Catanese.

Jour 6 : sieste, piscine, et canal du Midi

Une journée très tranquille dédiée à Maxime : jeux, lecture et piscine. Nous quittons le littoral en soirée pour aller dîner à la Gambille, sur les bords du Canal du Midi, l’endroit est sympa, à l’inverse de la serveuse  🙄

Jour 7 : Ecluses de Fonseranes + musée Taurin de Béziers

Ecluses de Fonseranes
  • Facebook
  • Pinterest

Il serait vraiment dommage de passer des vacances en Occitanie sans aller voir ce site sur le Canal du Midi qui est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco ! Après quelques difficultés d’accès (déviations et routes barrées), nous avons la bonne surprise de découvrir que le parking est gratuit jusqu’à la fin de l’année.

Les écluses de Fonseranes, c’est un gigantesque escalier fluvial ! Les bateaux franchissent une dénivellation de 21 mètres de haut sur 300 mètres de long, en 8 écluses successives. Très impressionnant ! Même Maxime reste scotché. Nous proposons ensuite à Maxime de prendre le petit train pour rejoindre le centre de Béziers, mais étonnamment il refuse. Je crois qu’il préfère écouter les contes dans la voiture.

Musée taurin Bézier
  • Facebook
  • Pinterest

Nous allons maintenant faire un tour au Musée Taurin de Béziers, tout près de la cathédrale Saint-Nazaire. D’ailleurs le musée occupe l’ancienne église du couvent des Dominicains et l’architecture en elle-même est très belle. Le musée n’est pas très grand et compte 5 salles. Mais la muséographie est très moderne et met bien en valeur les habits de lumière des toréros, les gravures de Goya sur la tauromachie et bien sûr, les impressionnantes têtes de taureaux aux murs. Maxime qui est passionné par les taureaux, ne cesse de répéter «  que c’est magnifique », en se tenant les joues. Le rez-de-chaussée du musée est assez sympa, avec une reconstitution d’un bistrot avec des objets liés à la culture taurine. La visite nous aura pris entre 30 et 45 minutes, mais elle valait le détour, rien que pour l’immense plaisir qu’elle a procuré à Maxime. Nous étions totalement seuls pour visiter le musée taurin.

Nous déjeunons ensuite dans une ruelle typique du centre de Béziers aux Trois Arches. Après-midi piscine puis dîner au Restaurant d’été (encore).

Jour 8 : piscine et plage

Pour notre dernier jour en Occitanie, nous sommes restés tranquille au camping, pour profiter de la piscine, aller dire au revoir à la plage. Aujourd’hui le vent est tellement fort que l’eau est toute marron à cause du sable soulevé. Sur la plage, on se fait fouetter les mollets par des nuages de sable. Dans l’après-midi, nous commençons aussi à replier le campement. Nous dînons pour la dernière fois sur la place de Sérignan au Patio d’Oc, encore une excellente adresse.

Piscine camping Sérignan
  • Facebook
  • Pinterest

Où dormir et manger pour des vacances en Occitanie

Camping Beauséjour – Sérignan Plage

Trouvé par hasard grâce à Google Maps et son accès direct sur la plage, c’était le camping parmi les moins chers du coin. Pour un emplacement tente, on s’en tire quand même pour environ 500 euros pour une semaine, donc c’est pas non plus donné, mais on était très contents de l’accueil et de la qualité des équipements. Le camping est joli, situé dans un environnement calme. Notre emplacement, délimité par une haie fleurie de lauriers roses était bien ombragé. Les sanitaires étaient vraiment propres avec un agent d’entretien présent toute la journée. La piscine était sympa, assez grande, avec une partie pataugeoire et toboggan, et une partie un peu plus profonde pour les plus grands et les adultes. Il y avait aussi une superbe aire de jeu, mais Maxime était encore un peu petit pour en profiter. Il y avait même un sauna qu’on n’a pas testé, et la possibilité de profiter gratuitement des paddle et kayaks ce qu’on a même pas fait (honte à nous !). La plage, comme souvent en Occitanie, est très vaste. L’ensemble du personnel était très sympa et professionnel.

À la sortie du camping, le ranch Saint-Jean et le Restaurant d’été peuvent être rejoints en 10-15 minutes à pied. Super bon plan : un peu après à l’entrée de Sérignan-Plage, on achetait nos fruits et légumes du jardin au bord de la route, à un super prix : tomates du jardin, melons, nectarines, poivrons…

Le seul inconvénient de Sérignan-Plage, c’est qu’il faut presque obligatoirement prendre la voiture (ou le vélo), pour aller manger au restaurant. Sérignan est à 10 minutes en voiture, le parking le long de l’Orb est gratuit, et on a une vue magnifique en traversant la rivière, et il y a de super restos à Sérignan, ce qui fait que l’inconvénient reste supportable  😛

Restaurants à Sérignan
  • Facebook
  • Pinterest

Le Mistral – Sérignan

Pour notre premier soir en Occitanie, nous avons été charmés par l’ambiance de la jolie place de Sérignan. Bien entendu, on mange du poisson ! Parillada de poissons pour moi, loup à l’unilatéral pour Nico, et filets de poissons pané / frites pour Maxime. Nous buvons notre première sangria blanche de l’été : le goût des vacances. L’accueil est sympa, les plats sont bons, bien qu’un peu cher pour le niveau de cuisine. Nous validons tout de même !

Brasserie le Saint Roch – Sérignan

Brasserie Saint Roch à Sérignan
  • Facebook
  • Pinterest

Nous avons mangé à deux reprises à la Brasserie Saint Roch. D’ailleurs, je trouve que le terme de brasserie ne rend pas hommage au raffinement du restaurant. La première fois, nous optons pour 2 menus entrée-plat-dessert : carpaccio de cabillaud, fois gras mi-cuit, liguine aux gambas et calamars farcis, cabillaud et écrasé de pomme de terre sauce poivrons, tarte tatin et soupe de fraise. Le tout admirablement présenté, et absolument délicieux. Les accords de goûts sont subtils, les couleurs alléchantes et le service très agréable et de bon conseil. Le menu enfant est peut-être moins inventif (nuggets de poulet maison frites glace) mais fonctionne quand même.

Lors de notre passage suivant nous avons testé le tartare de bœuf, une tuerie d’après Nico et le steak de thon.

Voilà sans conteste le premier ex-eaquo de notre sélection !

Le Patio d’Oc – Sérignan

The last but not least. Notre dernier resto en Occitanie, lui aussi situé sur la grande place à Sérignan, nous a permis de finir sur une note parfaite ! L’accueil et le service sont très chaleureux avec de gentilles attentions pour Maxime. Nico et moi optons pour les brochettes de Saint-Jacques terre mer, tandis que Maxime a le meilleur menu enfant du séjour : un superbe saumon label rouge aux petits légumes et riz de Camargue. En dessert, nous prenons un sabayon aux fruits frais et des glaces. Celle de Maxime arrive avec une bougie magique : tout le monde pense que c’est son anniversaire, mais non, c’est juste pour lui faire plaisir. Adorable !

Premier ex-aequo avec la Brasserie Saint-Roch

Mon restaurant d’été – Sérignan Plage

Restaurant mon resto d'été à Sérignan
  • Facebook
  • Pinterest

C’était un peu notre cantine, sans le côté péjoratif. Étant le seul restaurant à proximité immédiate du camping, nous y avons mangé plusieurs fois, mais à chaque fois, c’était réussi. Le site est agréable, avec une très grande terrasse ombragée. L’accueil est sympathique. La première fois nous avons goûté les burgers, pas mal, mais pas non plus inoubliables. Les desserts sont impressionnants, que ce soit les coupes de glaces artisanales ou les crêpes maison, le tout très copieux. La fois suivante, nous testons la salade de chèvre chaud (délicieuse) et les nuggets maison de poisson, très bons. Mention spéciale pour l’excellent menu enfant avec des légumes.

Il Catanese – Valras-Plage

Nico a dû insister auprès de moi pour cette soirée pizza et il a bien fait ! C’était juste la meilleure pizza que j’ai jamais mangée, et je suis difficile sur le sujet. Meilleure encore que les pizzas en Italie. Le choix est tellement cornélien que la serveuse a dû revenir 2 fois. La variété des garnitures est telle, avec des produits du terroir de première qualité, une pâte fine cuite au feu de bois… Je n’en ai pas laissé une miette ! Un délice. D’ailleurs la salle est pleine et le balai des commandes à emporter est incessant. Pensez à réserver, car la salle n’est pas très grande.

Restaurant Il Catanese à Valras Plage
  • Facebook
  • Pinterest

Salon de thé CQFD – Béziers

Salon de thé ou restaurant snack, je ne sais pas vraiment. Mais ce que je sais, c’est que l’accueil y est vraiment très chaleureux, et que les plats sont simples, mais goûteux. J’opte pour une excellente salade repas, Nico pour des gambas snackées à l’orientale et Maxime pour de délicieux raviolis aux épinards et à la ricotta, complétés par des petits desserts bien sympas (tiramisu). C’est léger, pas cher, agréable, en bref : parfait ! Notre café étant trop long à arriver au goût du patron, peuchère 😀  (mais pas au nôtre, on était bien là, en terrasse), il nous l’a offert ! Très classe de sa part.

Les Trois Arches – Béziers

Dans la rue Viennet où sont rassemblés de nombreux restos à Béziers, c’est les Trois Arches qui nous a tout de suite attiré. C’est le seul qui ait des nappes en tissus. En plus à carreaux vichy, j’adore. La patronne est très sympa et de bon conseil. Nous nous faisons plaisir avec deux entrecôtes, vraiment délicieuses et une superbe coupe de glace en dessert. Les pizzas qui passent devant nous ont l’air délicieuses aussi. En tout cas, celle de Maxime était top ! Et pour le prix, il n’y a rien à redire. On valide et on recommande !

Les Enfants Terribles – Villeneuve les Béziers

Jamais un nom n’a été plus mal porté. Ce n’était pas terrible du tout, et je me demande si les enfants y sont très appréciés… Si dans l’assiette, c’était plutôt pas mal, notre ressenti est complètement gâché par l’accueil peu sympathique et le temps d’attente extrêmement longs. Quand on voit qu’il y a des enfants, on essaye de faire un petit effort. Parce que 30 à 45 minutes d’attente entre le plat et le dessert, c’est abuser ! On a même eu le temps d’aller faire 2 tours de manège sur la place à côté, entre 2 plats, et d’attendre encore !

La Gambille  – Villeneuve les Béziers

Restaurant la Gambille
  • Facebook
  • Pinterest

L’endroit est vraiment charmant, sur les bords du Canal du Midi. L’ambiance guinguette rock est chouette aussi, mais il est très dommage que notre serveuse fasse la gueule : ça casse l’ambiance. Deuxième point qui nous chagrine : pas de menus, sauf pour les enfants. On est obligés de prendre à la carte et c’est assez cher pour ce que c’est. En gros, on paye le décor. Troisième point noir (mais c’est de notre faute) : la daurade. Plus jamais, jamais ! J’ai passé le repas à retirer les arrêtes de ma bouche et j’en ai même une qui s’est plantée dans ma gorge. On aurait dû prendre la pièce de bœuf on se serait sans doute plus régalés. Maxime, lui a mangé un steak haché- frites. A défaut d’être original, la viande était bonne. Nous quittons la Gambille déçus par cette soirée plutôt ratée.

On a beaucoup aimé nos vacances en famille en Occitanie, qu’on a d’ailleurs prolongées de 2 jours tellement on se sentait bien, là. Alors oui, on n’a pas fait tous les incontournables en Occitanie, mais ce n’est pas plus mal. On a visité des sites plus modestes, très intéressants et sympathiques.

Tu as aimé cet article sur l’Occitanie ? Enregistre-le sur Pinterest !