Autour de Moab : en dehors des sentiers (trop) battus

Autour de Moab : Fisher Towers

Fisher Towers

Autour de Moab, il n’y a pas que Arches et Canyonlands National Park ! De nombreux autres sites très photogéniques sont à découvrir dans les environs comme Negro Bill Canyon, les Fisher Towers ou encore la La Sal Mountain Loop Road.

Ce matin, nous aurions pu tracer en direction de Monument Valley, mais nous souhaitions passer un peu de temps à Moab. Nous avions certes déjà visité (en partie) Arches National Park et Island in the Sky. Mais autour de Moab, il y a pleins d’autres endroits moins célèbres et tout aussi photogéniques à découvrir. Et l’avantage est que la plupart des gens ne restent que pour voir les deux parcs principaux et zappent le reste. Du coup, ces sites annexes sont beaucoup plus paisibles.

Negro Bill Canyon : Morning Glory Natural Bridge VS Poison Ivy

Autour de Moab : Negro Bill Canyon

Negro Bill Canyon

De bonne heure, nous nous garons au parking du sentier de Negro Bill Canyon. C’est tout près de Moab, et nous ne sommes que deux voitures à être garées sur le parking. Comme il est encore tôt, le soleil n’a pas encore atteint le canyon qui se profile devant nous. Nous gardons donc nos polaires, même si on se doute bien que la température va vite monter.

Le sentier est un aller-retour qui s’effectue au fond du canyon. On suit le ruisseau et on le traverse à de nombreuses reprises. Ici, la végétation est dense et profite bien de la proximité du cours d’eau. Une fois n’est pas coutume, plus on descend et plus il fait frais ! Le sentier n’est pas balisé, mais nous arrivons sans trop de peine à suivre le chemin. Au fur et à mesure que le soleil gagne sur l’ombre, la température augmente. Au bout d’un peu plus d’une heure de marche, nous atteignons une immense arche de pierre, Morning Glory, située dans un cul de sac et adossée à la falaise. L’arche est vraiment imposante (elle mesure 74 mètres de long). Bientôt, des voix viennent briser le silence ambiant et nous apercevons des grimpeurs qui se laissent descendre en rappel. Ils ne semblent pas plus gros que des fourmis ! Après les avoir observé dans leur descente vertigineuse, nous rebroussons chemin. Malheureusement, le chemin du retour n’est pas aussi agréable que l’aller : il fait maintenant très chaud au fond du canyon, et le chemin, si facile à suivre à l’aller, est trompeur au retour. Nous nous plantons à de nombreuses reprises, d’autant plus que le chemin n’est pas balisé. Nous commençons aussi à croiser pas mal de monde et le chemin n’étant pas large du tout, ça devient beaucoup moins sympa.

Autour de Moab : Morning Glory

Morning Glory

Au total il nous aura fallu un peu plus de 3 h pour faire l’aller-retour sans compter notre pause à Morning Glory.

Par curiosité, je jette un œil au panneau de départ de la randonnée (à la fin de la rando, il était temps !). Mais que vois-je ? Présence de Poison Ivy sur le sentier !! Et moi qui avais négligé de lire le panneau avant de partir ! Poison Ivy est une dangereuse ennemie de Batman, mais c’est aussi et surtout une vilaine et méchante plante, qu’on appelle aussi sumac grimpant ou vénéneux (ben tien ! ). Le contact avec poison ivy est extrêmement irritant et peut entrainer de graves réactions allergiques. Il n’est même pas nécessaire d’avoir un contact direct ! Si vous touchez un animal qui a été au contact de poison ivy, vous pouvez vous retrouver vous aussi avec une belle réaction allergique. Il parait que même les feuilles mortes conservent leurs vilains pouvoirs pendant des années. Donc, l’idéal est de ne pas marcher les jambes nues sur ce sentier, et de ne pas laisser vos chiens vagabonder autour du sentier.

La Sal Mountain Loop Road : du rouge au vert

Autour de Moab : La Sal Mountain Loop Road

La Sal Mountain Loop Road

Les La Sal Mountains, vous les verrez partout en toile de fond de Moab et Arches National Park. On n’a pas l’impression qu’elles s’élèvent si haut que ça, et pourtant le point culminant monte à 3877 mètres ! Nous qui aimons les paysages de montagne, nous avions prévu de nous écarter un peu de l’ambiance surchauffée et désertique autour de Moab pour parcourir la La Sal Mountain Loop Road.

Nous quittons donc Moab par le sud, et tournons bientôt sur la gauche et entamons la montée. La végétation change rapidement et les chênes font leur apparition. Il est encore un peu tôt pour que les teintes automnales flamboient, mais en octobre, le paysage doit être majestueux. Malgré notre quasi solitude, nous ne croiserons aucun animal. Le paysage est certes joli, mais on doit bien mieux l’apprécier en faisant une rando (mais pas prévu au programme pour nous). La La-Sal Moutain Loop Road est tout de même longue de 60 miles (une centaine de kilomètres). Et il faut quand même compter quelques heures pour la parcourir tranquillement. Vers 16h, nous abordons la descente par la Castle Valley, qui nous offre est vues incroyables, très western spaghetti ! Après avoir contourné d’impressionnantes mesas, nous rejoignons la route UT 128, un peu plus au nord qu’à l’endroit où nous étions ce matin pour Negro Bill Canyon. La lumière baisse sur les mesas qui bordent le Colorado. Il est temps de mettre le cap sur les Fisher Towers.

La route UT 128 : la Bon, la Brute, et les Fisher Towers

Autour de Moab : Castle Valley et La Sal Mountain

Castle Valley et La Sal Mountain

Enio Morricone est entré dans la radio. J’entends la BO du Bon de la Brute et le Truand. Tiens, sur notre droite, nous voyons une colonne de cavalier remonter doucement en direction des Mesas. Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi, cet endroit restera associé dans ma mémoire aux westerns avec Clint Eastwood que j’ai vus quand j’étais gosse. Cet endroit, je le trouve plus authentique que Monument Valley, peut être parce que nous sommes presque seuls.

Nous continuons de remonter la route UT 128 en direction des Fisher Towers, et bientôt, nous tournons à droite sur une piste, qui a déjà pas mal souffert. La piste monte tout droit vers le parking, au pied des cathédrales de grès rouge. Notre journée a déjà été longue en kilomètres, alors nous décidons de nous contenter du petit Photo Trail qui offre de splendides vues sur les Fisher Towers. Puis, nous nous trouvons un joli point de vue, presque au départ du chemin, et attendons le coucher de soleil. Le soleil joue à cache-cache, mais il nous gratifie quand même d’un embrasement d’autant plus spectaculaire que nous sommes seuls pour l’admirer (cela change agréablement de Delicate Arch !)

Autour de Moab : Fisher Towers

Fisher Towers

Une fois le soleil passé derrière une mesa, la nuit tombe très rapidement. Heureusement, nous avons déjà regagné la route UT 128. Mais nous nous sommes plus éloignés de Moab que nous ne le pensions. Il nous faudra presque une heure pour rejoindre Moab, où nous passons notre dernière soirée.

Nous avons certes moins randonnée au cours de cette journée, car nous avons couvert d’importantes distances en voiture. Nous ne regrettons pas de nous être un peu attardés autour de Moab. Il y a encore pleins de superbes endroits que nous n’avons pas eu le temps de voir, et des tas d’activités que nous n’avons pas eu le temps de pratiquer : une sortie rafting sur le Colorado par exemple, ça nous aurait bien plu ! Pour nous, Moab était une étape sur la route de l’Ouest Américain, mais ce secteur mérite amplement qu’on y consacre plus que deux petits jours de visite.

Autour de Moab : infos pratiques

Autour de Moab : Castle Valley

Castle Valley

Negro Bill canyon et Morning Glory Naturel Bridge : Randonnée de niveau facile, peu de dénivelé, de 3 miles (4,8 km). A faire plutôt le matin et en semaine, car sinon, vous côtoierez la foule. Attention à la présence de poison ivy dans le canyon.

La Sal Mountain Loop Road : boucle bitumée de 60 miles, à faire soit depuis le sud de Moab, soit depuis la route UT 128 le long du Colorado, puis en passant par la Castle Valley. A notre avis, il vaut mieux faire la boucle en partant par le sud, et finir par la Castle Valley, puis remonter vers les Fisher Towers. On vous conseille de faire ce parcours à partir du milieu de l’après-midi pour profiter d’une jolie lumière.

Les Fisher Towers : accès par la UT 128, puis par une courte piste, toute en montée, située peu après la piste de Onion Creek. Plusieurs randonnées possibles. Le Photo Trail suffira si vous arrivez peu de temps avant le coucher du soleil. Il se parcourt en 20 minutes. Si vous souhaitez profiter plus longtemps et plus pleinement du site prévoyez 3 heures pour faire le chemin en intégralité (aller-retour). Et prenez aussi une lampe frontale, car le retour peut se faire au crépuscule.

 

6 Responses to Autour de Moab : en dehors des sentiers (trop) battus

  1. Isabelle 13 novembre 2014 at 19 h 44 min #

    de bien beaux souvenirs aussi .. très belles photos .. Nous y avions passé 10 jours à Moab l’an dernier … et les fisher towers, je ne les ai pas vu : il faut donc y retourner

  2. Charlotte@carnets-voyage-photos.fr 13 novembre 2014 at 22 h 19 min #

    Bonsoir Isabelle !

    Merci pour ton message. Je pense effectivement qu’on peut passer facilement 10 jours à Moab sans s’ennuyer. En trois jours, nous n’avons eu le temps que de « survoler », mais pour un séjour de 3 semaines dans l’ouest américain, il faut faire des choix. J’ai aussi un petit regret pour les Fisher Towers, j’aurais bien été jusqu’au Titan, mais trop peu de temps, et la fatigue se faisant sentir… ce sera pour la prochaine fois !

  3. Julie 17 novembre 2014 at 14 h 26 min #

    Merci pour ce bel article, tu m’as donné envie de partir dans l’Utah. Je n’y suis encore jamais allée et les paysages sont très attractifs.

  4. Carnets de Voyage Photos 17 novembre 2014 at 21 h 04 min #

    Bonsoir Julie,

    Merci pour tes compliments ! 🙂 L’Utah est sans doute un des états de l’Ouest parmi les plus connus à cause du grand nombre de parcs, et de leur incroyable variété de paysages. Mais ce qui m’y a le plus plu, c’est que ce n’est pas le désert complet. On trouve quand même de la végétation et c’est ce qui fait toute la beauté de ces paysages.

  5. Minh Anh 10 décembre 2014 at 9 h 42 min #

    C’est splendide le chemin de rando , j’aime bien ce type de paysages , sauvages, violents et prometteurs des aventures

  6. Carnets de Voyage Photos 13 décembre 2014 at 19 h 04 min #

    Tu as raison Minh Anh, on avait l’impression de se retrouver en plein milieu d’un bon vieux western spaghetti !

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.