Nieuwmarkt et la Maison de Rembrandt

Canal d'Amsterdam

Nieuwmarkt est un chouette quartier d’Amsterdam où l’on peut visiter la Maison de Rembrandt, se balader sur les puces de Waterlooplein et découvrir le Waag.

Tokoman ou l’aventure surinamienne

Avant la visite de la Maison de Rembrandt, nous faisons une petite pause repas chez Tokoman (voir notre article Où manger pas cher à Amsterdam) un snack surinamien, conseillé par le Lonely Planet. Nous optons pour la formule « Wonderbox » pour 6,50 euros. Au final, même si ce n’était pas mauvais, je dois dire que je ne me suis pas régalée. Après ce repas vite expédié, nous achetons quelques biscuits à la supérette du coin pour le dessert.

Visite de la Maison de Rembrandt

Maison de Rembrandt à Amsterdam

Maison de Rembrandt à Amsterdam

Nous passons devant le Stopera, un grand bâtiment moderne qui abrite à la fois l’Hôtel de Ville et l’Opéra. La maison de Rembrandt est située tout près.

Nous échangeons nos tickets Holland Pass Moulin contre nos billet et commençons par descendre au sous-sol pour récupérer nos audio guides en français, compris dans le prix de la visite.

Rembrandt est considéré comme le plus grand artiste hollandais du XVIIe siècle. Fils de meunier, ce n’est pas un hasard s’il devint peintre : il était doté d’un immense talent. Il travailla pour un marchand d’art dont il finit par épouser la nièce. Il acheta sa maison grâce à la fortune de sa femme. Après la mort de celle-ci, il entretint des relations avec deux de ses servantes. Malheureusement une mauvaise gestion le conduisit à faire faillite. Il déménagea dans le quartier pauvre du Jordaan. Il est enterré dans l’église de Nieuwkerk, la plus grande église protestante des Pays Bas.

La première pièce de la visite est la cuisine qui a conservé son atmosphère, avec sa grande cheminée, son évier et les batteries de casseroles. Nous montons ensuite au rez-de-chaussée où nous découvrons le vestibule et une antichambre où Rembrandt avait l’habitude de traiter ses affaires, car il était aussi marchand d’art. Ces pièces, vouées à l’apparat, sont couvertes de tableaux de Rembrandt, mais aussi d’autres peintres.

Les puces de Waterlooplein-Amsterdam

Les puces de Waterlooplein

A l’étage, nous découvrons l’atelier de Rembrandt, qui était la pièce la plus vaste de la maison, et où il peignit ses toiles les plus célèbres dont la Ronde de Nuit. Dans un coin de la pièce, un animateur explique comment on fabriquait autrefois les couleurs et montre comment celles-ci étaient broyées sur une grosse pierre. La pièce suivante est un cabinet de curiosités, qui montre la collection d’œuvres d’art de Rembrandt, qui était aussi un grand collectionneur. Il achetait à grands frais des moulages en plâtre de bustes antiques, des coquillages, et des ouvrages d’art. Tous ces objets lui servaient de modèles d’étude, ainsi qu’à ses élèves.

Après la visite des pièces historiques de la maison, on passe dans la partie musée, où sont exposées un grand nombre de gravures de Rembrandt, qui était aussi un incroyable dessinateur. On peut y admirer certains de ses autoportraits (il se met souvent en scène, et ne se prend pas au sérieux), mais aussi des paysages traditionnels hollandais. Pour le côté ludique, il y a des démonstrations de gravures et on peut même y participer. Vraiment sympa pour les enfants et les familles.

Nous achevons la visite par un film diffusé au sous-sol sur la vie de Rembrandt et par un détour à la boutique du musée, où nous achetons deux reproductions de gravures.

Cette visite nous a beaucoup plu. Nous avons aimé le contraste entre la maison qui a gardé son côté très traditionnel, et la partie d’exposition, beaucoup plus moderne. De plus, ce musée étant considéré comme moins prestigieux que d’autres (à tort !), nous étions presque seuls pour profiter de la visite.

Le Waag Amsterdam

Le Waag

Les puces et Waterlooplein

A notre sortie de la maison de Rembrandt, nous passons au bord du canal où l’on peut voir un tout petit café brun très penché. C’est en fait une ancienne maison d’éclusier. En redescendant le long du canal, nous traversons les puces de Waterlooplein. A la fin du XIXe siècle, les étals étaient tenus par les Juifs du quartier. Les puces rencontrèrent un tel succès qu’elles devinrent quotidiennes. C’est pas trop notre truc, mais l’ambiance est plutôt sympa.

La place de Nieuwmarkt et le Waag

Café brun Amsterdam

Café brun d’Amsterdam

Nous poursuivons ensuite notre balade en longeant le canal de Raamgracht, vraiment charmant, puis un canal plus important qui nous mène tout droit sur la place de Nieuwmarkt, où se trouve l’important bâtiment du Waag. D’allure médiévale (pour ce qu’on en a vu, car le Waag était entouré d’échafaudages), il faisait à l’origine partie des fortifications. « Waag » signifie « balance », et fait référence à la fonction du bâtiment au XVIIe siècle : la pesée publique. Le bâtiment a connu de nombreuses autres fonctions : caserne de pompiers, archives de la ville, lieu d’exécution, avant de devenir un resto. D’ailleurs toute la place de Nieuwarkt est cernée par les bars, restos et cafés bruns.

Il est 16h, et comme il fait soif, nous sacrifions à notre rituel amstellodamois : la bière ! Nous choisissons un café brun nommé Lokaal’t Loosje. La bière n’est pas donnée (on en bu des bien moins chères au Café Brecht notamment) mais la pause est bienvenue et le cadre est sympa. Le chat lui même est très amical. Il a du sentir que j’étais en manque d’affection féline, car il fait un petit passage sur mes genoux.

Nieuwmarkt : infos pratiques

Maison de Rembrandt
Jode Breestraat 4-6 – AMSTERDAM
www.rembrandthuis.nl

Puces de Waterlooplein
Tous les jours sauf dimanche de 9h à 17h
Rendez-vous sur Hellocoton !

No comments yet.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.