Les gorges de l’Ardèche en kayak, ça nous a retournés !

Les Gorges de l’Ardèche se transforment en été en royaume du canoë kayak. On a adoré faire la descente de l’Ardèche en kayak et passer sous le Pont d’Arc. Il y a plein de formules différentes et pour tous les goûts.  Voici nos conseils pour profiter de votre descente de l’Ardèche en kayak.

Vallon Pont d’Arc vit au rythme de la rivière et du canoë kayak tout l’été (et même un peu plus !). Le kayak, c’est l’image d’Epinal qui colle à l ‘Ardèche. On s’est dit que même si c’était un peu surfait, il fallait qu’on teste la descente des gorges de l’Ardèche en kayak. Verdict : c’est pas surfait, c’est super ! (mais juste un peu plus fréquenté que notre rivière locale de Franche Comté).

Descente de l'Ardèche en kayak : le Pont d'Arc

Les gorges de l’Ardèche en kayak : le Pont d’Arc, passage obligé

Pour ma première descente en kayak sur l’Ardèche, nous avons choisi un grand classique : le passage sous le Pont d’Arc. Nous avions réservé longtemps à l’avance car notre descente était prévue pour le week-end de l’Ascension, un des week-ends les plus chargés de l’année. Le premier loueur que j’ai trouvé sur internet et dont le site avait l’air sérieux n’était pas franchement le mieux placé à Vallon. Nous avons pas mal galéré pour trouver Canoë Services, car le fléchage n’est pas très bon : le logo indiqué sur le site web n’est pas le même que sur les panneaux, et il n’y a qu’un tout petit panneau dans le sens Vallon → les gorges. De plus, ils ne sont pas situés tout au bord de la route des gorges mais derrière un autre loueur. Bref, avec un peu de recherche nous arrivons tout de même à trouver notre loueur. Comme quoi, être bien référencé sur internet ne veut pas dire qu’on est le leader sur place. Peu importe, nous avons un kayak de réservé et il fait beau !

Nous attendons un certain temps à l’accueil (beauuuucoup de monde ! ) pour payer le solde, obtenir les consignes de sécurité et les infos sur les retours. Puis, nous nous équipons rapidement et rejoignons à pieds le point d’embarquement.

kayak sur l'Ardèche

Nous avons opté pour la mini-descente : 7 km soit une heure de pagaie pure. En gros, nous démarrons de Vallon Pont d’Arc pour traverser 3 rapides et passer sous le Pont d’Arc. L’arrivée se situe peu après le Pont d’Arc.

La descente est sympa. Les gorges sont assez jolies, mais on a vu des endroits plus sauvages ailleurs. Le parcours est sans difficulté et les rapides sont assez marrants à passer. Enfin, quand je dis sans difficulté, on a quand même réussi à se planter ! La seule difficulté du parcours c’est de gérer les autres kayaks tout autour. Car dites vous bien que vous ne serez pas seuls sur l’Ardèche ! C’est même l’autoroute du canoë kayak. Mais même cette forte fréquentation ne nous a pas vraiment gênés. Les gens sont assez silencieux et comme nous profitent de leur balade aquatique. Il y a plein de petites plages (le plus souvent de galets mais aussi en sable de part et d’autre du Pont d’Arc). Et comme on s’arrête assez souvent, la balade nous prend presque 3 heures.

Nous pique-niquons au point de ramassage pour pouvoir repartir plus tôt que prévu (on s’était inscrits pour la navette de 15h et on a finalement pu remonter avant). D’ailleurs, si vous voyez passer une navette, n’importe laquelle, n’hésitez pas à demander si vous pouvez être redéposé chez votre loueur.

Les gorges de l'Ardèche en kayak

Quelle descente en kayak choisir sur l’Ardèche

– 7 km : une demi-journée en famille ou pour une première fois

Vous n’avez que peu de temps, vous n’êtes pas des grands sportifs ou encore c’est votre première fois en kayak : optez pour une descente courte avec passage sous le Pont d’Arc. Cela vous donnera un petit sentiment d’aventure tout en restant très accessible.

– de 13 à 25 km : pour une journée sportive

Vous avez déjà fait du kayak et vous avez envie de vraiment profitez de la rivière : la descente à la journée est pour vous. Il y a plusieurs distances possibles pour moduler selon vos envies et votre niveau sportif.

– sur 2 jours avec bivouac

Pour les mordus, pour un séjour original et pour cultiver le goût de l’aventure. 2 jours en kayak, avec une nuit en bivouac, on ne fait pas ça tous les jours. Mais mieux vaut avoir un minimum d’entraînement et d’expérience. Il faudra aussi ne pas vous y prendre au dernier moment, surtout pour le bivouac. Oui, car les gorges de l’Ardèche sont une réserve naturelle et le camping sauvage est interdit. Les seuls bivouacs possibles pour les kayakistes et les randonneurs qui descendent les gorges de l’Ardèche sont les bivouacs du Gournier et de Gaud. Tous 2 disposent de 250 places, donc il faut impérativement réserver, auprès du Syndicat des Gestion des Gorges de l’Ardèche. Il n’y a pas de lits ni de matelas, donc il faut prévoir son couchage, et il est interdit d’y consommer de l’alcool.

Quel loueur de canoë kayak choisir ?

Honnêtement, tous les loueurs proposent les mêmes prestations : les mêmes bateaux, les mêmes gilets, et souvent, les mêmes descentes. Choisissez le loueur qui vous propose la descente qui vous correspond au mieux, car le service sera à peu de choses près identique.

Descente de l'Ardèche en kayakDescente de l’Ardèche en kayak : à penser

On choisit les bons vêtements

le maillot de bain, des vêtements techniques et veilles basquets : j’ai fait le choix de porter sur mon maillot de bain un collant de course à pieds et un t-shirt de rando. Oui, car nous avons fait la descente en kayak pile eu moment ou le soleil tape le plus fort. Avec la réverbération, je voulais éviter au maximum les coups de soleil. Mes vielles baskets fatiguées ont fait l’affaire pour ne pas me blesser en cas de chavirage (ce qui a été le cas!).

Donc, on prévoit des vêtements de sport qui sèchent vite et protègent du soleil, le maillot de bain, et éventuellement une serviette de plage, à mettre dans le bidon étanche.

lunettes de soleil, casquette, et crème solaire : Obligatoire si vous ne voulez pas choper une insolation. La crème solaire à fort indice est fortement recommandée. Prévoyez aussi des cordons pour ne pas perdre vos lunettes de soleil. Pour les enfants, les loueurs de canoë kayak fournissent aussi des casques. Inutile de préciser que le port du gilet est obligatoire pour votre propre sécurité. Mais bon, on le dit quand même.

On anticipe la descente en canoë en famille

faire de canoë kayak en famille c’est super sympa, oui mais à partir de 7 ans ! La plupart des loueurs n’autorisent les descentes en kayak sur l’Ardèche qu’à partir de cette âge là. Il faut obligatoirement savoir nager.

– on réserve : la plupart des gens ne réservent que peut de temps à l’avance (la veille par exemple). Mais à mon avis, c’est mieux de réserver un peu avant, surtout si vous prévoyez de faire une descente en kayak en période de forte fréquentation ou que vous êtes nombreux.

Les gorges de l'Ardèche en kayakConseils de navigation

– aux endroits des rapides, il faut suivre le courant. Il n’y aura pas forcement de balisage, mais faites appel à votre bon sens. Il faut mieux passer là où le courant est le plus fort.

dans les rapides on ne s’arrête pas de pagayer ! Au contraire on pagaye encore plus vite, pour aller plus vite que l’eau.

– si le courant vous dirige vers un gros caillou, ne vous penchez pas du côté inverse. C’est comme ça qu’on se retourne. Au contraire, faites « bisou caillou », et repoussez-le pour rediriger votre kayak dans la bonne direction.

La descente en canoe kayak des gorges de l‘Ardèche a été pour nous un super moment. Tellement bien qu’on aurait aimé en faire une autre sur une autre section. Oui, c’est une activité très courue, mais c’est pas pour rien !

Retrouvez le programme de notre week-end en Ardèche

One Response to Les gorges de l’Ardèche en kayak, ça nous a retournés !

  1. LES BUBUS 1 août 2017 at 16 h 47 min #

    INCROYABLE ,,,,,en lisant vos carnets de voyage et leurs préparations j’ai l’impression que c’est Danielle et Jean Claude qui ont écrit tout ça (sauf que nous n’aurions pas pu réaliser ce BLOG ,par manque de formation informatique )
    MERCI Charlotte tu as bien fait de me donner votre adresse nous allons vous suivre . Petite précision je vais tout particulièrement suivre les photos et les vidéos de Nicolas car moi aussi et cela depuis des lustres je suis « fana » de photos et je serais sévère dans mes critiques (exemple pas terrible le son de la vidéo lors de la descente de l’ARDECHE (mdr)
    bref ,,vous êtes des SUPERS BONS

Laisser un commentaire

*